Filinfo

Foot

Dirar, les Diables Rouges dans le cœur

© Copyright : DR
Nabil Dirar sera à fond derrière les Diables Rouges pour la suite de leur parcours en Coupe du Monde. Le joueur, âgé de 32 ans, a même une idée très nette du dernier championnat qu'il fréquentera avant sa retraite.
A
A
Désormais out du Mondial russe avec les Lions de l’Atlas, Nabil Dirar a choisi l’équipe qu’il encouragera dorénavant. Né au Maroc, mais arrivé à 12 ans en Belgique, le latéral droit est de tout cœur avec les Diables Rouges. Romelu Lukaku et les siens ont gagné leur premier match (3-0) contre le Panama.

"Je vais maintenant supporter la Belgique, car je me sens Belge également. J'ai beaucoup d'amis chez les Diables Rouges", a déclaré Dirar aux micros des médias belges. Sa carrière professionnelle a démarré à Westerlo, puis il a fréquenté le Club de Bruges avant de filer à Monaco.

Alors qu’il est sous contrat avec Fenerbahçe jusqu’en 2020, Dirar n’a pas dissimulé son envie de finir sa carrière en Belgique: "J'y ai vécu beaucoup de beaux moments. Je ne les ai pas encore oubliés".

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Economie
Foot Economie

Combien a rapporté le Mondial à la Russie?

Foot Amical
Foot Amical

Vidéo. La Belgique et les Pays-Bas dos à dos

Foot Amical
Foot Amical

En direct. Belgique - Pays-Bas à 19H45


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Où va l'argent du football?

La menace de trop contre Fakhir

Le Hassania d'Agadir parle leadership

Vers un 6e Ballon d’or pour Ronaldo?

C'est parti pour les coupes de la CAF

Maroc-Cameroun, ça se prépare

Banzarti de retour au Wydad?

Au Barça, la politique gêne le foot

Alami débloque un budget pour les JO 2020

500 millions de dirhams, c'est le coût de la VAR