Filinfo

Foot

Drogba, l’Éléphant Bleu dit stop

© Copyright : DR
Ce jeudi 8 novembre, une légende du football africain et mondial a tiré sa révérence. À 40 ans, Didier Drogba ne foulera plus les pelouses au grand dam des amateurs du ballon rond. Retour sur une carrière incroyablement riche.
A
A

Si la CAF songe un jour publier un livre sur l’histoire du football africain, Didier Drogba aura certainement un chapitre tout entier. L’ancien international ivoirien a, des années durant, représenté dignement le continent noir dans les plus prestigieuses compétitions footballistiques de la planète.

Ce jeudi 8 novembre, l’Eléphant a tiré sa révérence à 40 ans sur une défaite 1 à 0 sous le maillot de Phoenix face à Louisville en finale du Championnat de 2e division américaine de football (USL). Il défendait depuis 2017 les couleurs de la franchise de l'Arizona, club dont il est actionnaire, après une saison et demie passée dans l'élite nord-américaine, la MLS, avec Montréal (2015-16). Il a fini la dernière saison de sa carrière avec sept buts en treize matchs, dont trois en quatre rencontres des play-offs.

Le géant Bleu
Mais avant de rallier les États-Unis, l’Ivoirien a laissé derrière lui un palmarès formidable avec les Blues de Chelsea. Avec le club londonien, Drogba a gagné 4 fois la Premier League (2005, 2006, 2010, 2015), 4 fois la FA Cup (2007, 2009, 2010, 2012), 3 fois la Coupe de la Ligue (2005, 2007, 2015), 2 fois le Community Shield (2005 et 2009) et 1 fois la Ligue des Champions (2012).

En huit saisons à Stamford Bridge et 341 rencontres disputées pour Chelsea, Drogba a marqué 157 buts, dont 34 en C1, record du club. Il a été deux fois meilleur buteur du Championnat d'Angleterre (2007, 2010).

Un détour par la Chine et la Turquie
Après le sacre en Ligue des Champions contre le Bayern Munich, succès dont il est le principal artisan, Drogba décide de changer d’air et signe un contrat juteux avec le club chinois de Shanghaï Shenhua. L’Ivoirien touche alors un salaire hebdomadaire de 240 000 euros. Déchiré par un conflit financier, le club chinois ne peut rapidement plus payer le salaire mirobolant de l’ancien guingampais, qui le quitte 2 mois seulement après sa signature.

Dans la foulée il accepte l’offre de Galatasaray où il signe en janvier 2013. Avec le club stambouliote, Drogba remporte le championnat (2013), la Supercoupe de Turquie (2013) et la Coupe de Turquie (2014).

À la fin de son contrat, il décide de revenir à Londres et honorer une dernière saison avec son club de coeur.

Droit au But
Mais Didier Drogba avait également une vie avant Chelsea. Passé par Le Mans (1998-2002) etGuingamp (2002-2003), le double Ballon d’Or africain (2006-2009) allait se révéler aux yeux du monde à l’Olympique de Marseille. En une saison avec le club phocéen (2003-2004), l’Ivoirien dispute 55 rencontres et marque 32 buts. Une performance XXL qui allait mener l’OM jusqu’en finale de la Coupe de l’UEFA, perdue contre les Espagnols de Valence.

Avec la sélection Ivoirienne, il dispute 3 phases finales de Coupe du Monde (2006, 2010, 2014), et 2 finales, perdues, de la Coupe d’Afrique des Nations (2006, 2012). Il est avec 65 buts en 104 sélections le meilleur buteur de l'histoire de la Côte d’Ivoire. Surtout, Didier Drogba s'est beaucoup servi de son statut de capitaine des Éléphants pour oeuvrer en faveur de la paix dans son pays marqué par une importante crise politico-militaire dans les années 2000.

Avec un tel parcours, la planète foot ne risque pas d’oublier la foudre ivoirienne de sitôt. Une véritable légende. Bon vent Didier!
 

 

 

 

Par Mohamed Yassir
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Mercato
Foot Mercato

Drogba n’est pas encore à la retraite

Foot Pays-Bas
Foot Pays-Bas

Vidéo: hommage d'exception pour Wesley Sneijder

Foot Argentine
Foot Argentine

Javier Mascherano met un terme à sa carrière internationale


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Les coachs continuent à défiler au WAC

Sale temps pour les entraîneurs en Botola

Azaro risque gros en Egypte

Une femme de TV à la tête du foot anglais

Idrissi est Lion, reste l’aval de la FIFA

Un rythme effréné attend les clubs marocains

Les Ultras anti-Fakhir s'expliquent

Le Qatar associerait l’Iran au Mondial 2022

Où va l'argent du football?

La menace de trop contre Fakhir