Filinfo

Foot

Elche réclame 2 millions d'euros à un Marocain

© Copyright : DR
Le club espagnol, Elche CF, a réclamé deux millions d'euros à Ismael Benktib. Le milieu de terrain marocain refuse de rejoindre l'entraînement et renouveler son contrat.
A
A

Rien ne va plus entre Elche CF (D2 Liga) et son joueur Ismael Benktib. Le milieu de terrain marocain n'a pas rejoint l'entraînement comme le reste de ses coéquipiers. Pis encore, il a refusé, à plusieurs reprises, de renouveler son contrat comme prévu.

Face à ce refus, le club a réclamé au joueur une somme de deux millions d'euros. Les dirigeants expliquent que c'est juste pour "défendre les intérêts de Elche et ses fans contre les intérêts particuliers de toute personne", rapporte l'agence de presse espagnole EFE

L'agent du footballeur avait déclaré en juin que Benktib va renouveler son bail dans le cas où Elche parvient à monter en deuxième division. L'équipe a bel et bien été promue lors de la saison 2017-2018 mais apparemment le joueur marocain semble déterminé à ne pas continuer l'aventure.

Par Kebir Bhyer
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Mercato
Foot Mercato

Mohamed Abarhoun signe en Turquie

Foot Mercato
Foot Mercato

Manchester United ne veut plus de Fellaini

Foot Mercato
Foot Mercato

Le Barça aurait trouvé le remplaçant de Suarez


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech