Filinfo

Foot

Exclu360: Nasser Larguet réagit à son licenciement

© Copyright : DR
Limogé par la Fédération royale marocaine de football, Nasser Larguet revient sur cette décision en exclusivité pour Le360Sport, et défend son bilan, après 5 années passées à la Direction technique nationale.
A
A

Quelques heures après l'annonce de son licenciement, nous avons contacté Nasser Larguet pour connaître son sentiment sur cette décision et sa perception du travail effectué à la tête de la Direction technique nationale de la Fédération royale marocaine de football.

Quel est votre ressenti après avoir appris votre éviction de la DTN?

"C'est un soulagement. Mon contrat est fini depuis le 30 juin 2018, le président (Fouzi Lekjaâ) a d'abord décidé de prolonger ma mission tous les trois mois. Donc jusqu'en décembre j'espérais voir venir quelqu'un pour me remplacer. Puis il y a eu une décision faisant état d'une mission de 6 mois jusqu'au 30 juin 2019, donc je savais que j'étais sur le départ. Je prends ça avec beaucoup de philosophie. Dans mon métier il y a des contrats à temps donc je savais à quoi m'attendre. J'ai passé de très bons moments avec les gens qui ont collaboré avec moi sur le plan technique. Ceux qui viendront après auront un socle intéressant pour aller chercher des résultats dans les trois ou quatre prochaines années".

Justement les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances...

"C'est ça le problème. Beaucoup de gens n'ont pas compris ce qu'est une Direction technique nationale. Celle-ci n'a pas pour vocation de s'occuper uniquement des équipes nationales. Sa mission c'est aussi de travailler la base du football, c'est ce qu'on a fait avec les Ligues régionales qui font un travail formidable avec les très jeunes. Il y a tout ce qui concerne la formation des cadres et aujourd'hui on peut s'enorgueillir de posséder 13 niveaux de formation et nous sommes leaders en Afrique. il y aussi la mise en place des centres fédéraux et des centres de formation malgré la réticence des clubs professionnels. Là aussi on a réussi à faire monter le niveau des jeunes marocains". 

"Sur les équipes nationales, effectivement il y eu l'élimination des U17 à la CAN en Tanzanie. Mais tous les observateurs étaient unanimes pour dire que la meilleure équipe était le Maroc. Malheureusement on est tombé sur des adversaires qui font entre 20 et 30kg de plus que nos jeunes (allusion à la fraude sur l'âge). Les gens oublient qu'on s'est qualifiés pour cette CAN. Avant on se faisait balayer par la Tunisie et l'Égypte, maintenant le Maroc est leader nord-africain sur les catégories U15, U17 et U18. On gagne tous les tournois UNAF (Union nord-africaine de football, NDLR). On a aussi progressé au niveau sub-saharien. Les moins de 15 ans ont gagné les Jeux africains de la jeunesse à Alger en battant le Nigéria en demi-finale et le Cameroun en finale. L'équipe qui a gagné la médaille d'or des Jeux de la francophonie en 2017 a battu la RDC et la Côte d'Ivoire en finale sur son terrain. Ce sont des résultats probants pour l'avenir. Mais comme dit le proverbe, quand tu veux tuer ton chien tu dis qu'il a la rage, tu appuies sur les points négatifs".

Il y a de la frustration dans vos propos...

"Bien sûr on est frustrés pour l'ensemble des résultats des équipes nationales parce qu'on veut toujours gagner des titres. On a gagné le CHAN (Championnat d'Afrique des Nations, NDLR), on a gagné la Coupe d'Afrique de Futsal avec une qualification pour la Coupe du Monde, on a gagné les Jeux africains de la jeunesse, la médaille d'argent des Jeux méditerranéens, la médaille d'or des Jeux Africains, donc tout ça montre qu'il y a une base de travail". 

Vous avez donc le sentiment d'avoir accompli votre mission?

"Pour moi la mission de la Direction technique nationale est réussie à 75-80% sur les cinq années. Les 20 ou 25% restants, ce sont les résultats des équipes nationales qui pour moi vont s'améliorer dans les 2-3 prochaines années. Il faut bien faire comprendre aux gens que la DTN a pour mission première de former des cadres, qui à leur tour vont former des jeunes pour être performants en équipe nationale".

Comment qualifiez-vous la décision de la FRMF de mettre fin à vos fonctions?

"Je l'accepte car c'est le lot de tous les entraîneurs qui travaillent avec des contrats à temps. Mais je la trouve injuste car les feux commençaient à être au vert, il nous manquait juste ces qualifications pour les Coupes d'Afrique. Je n'en veux à personne, c'est comme ça. Le fait que notre football commence à être reconnu à l'échelle africaine et internationale me rend particulièrement fier". 

Et maintenant, que va-t-il se passer pour vous?

"Je vais me remettre sur le marché même si ça tombe un peu tard dans la saison. L'été dernier j'ai eu des propositions de clubs en France et en Italie mais comme la situation était floue avec la FRMF je n'ai pas donné suite. Dans les prochains jours il y aura une passation de dossiers avec mon successeur. Je suis un professionnel et je sais que dans ce métier il y a toujours un début et une fin".

Lire aussi: Le bilan contrasté de Nasser Larguet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot FRMF
Foot FRMF

Black-out de la FRMF sur les Lions de l’Atlas

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Pourquoi le forfait d'Hamdallah a été maquillé en blessure?

Foot FRMF
Foot FRMF

Salim Cheikh lorgne la présidence de la FRMF


1 commentaires /

  • bouchareb
    Le 03 May. 2019 à 17h10
    la majeure partie de nos joueurs en equipe A et les autres categories sont formés a l etranger plus precisément en europe,alors!
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Le moral des Lions de l'Atlas inquiète

Ahmed Ahmed rassure sur la CAF

Des athlètes et des records à Rabat

Le Bayern a une solution prête pour Bale

Les Lions iront de Marrakech au Caire

Silence radio sur le site de la FRMF

La VAR sabotée, le WAC exige le trophée

Pogba a le spleen en Premier League

Coulisses de l’affaire Hamdallah

La Zambie, dernier test avant la CAN