Formulaire de recherche

Faouzi Benzarti: Safi arriva... pour la deuxième fois

Benzarti

© Copyright : DR

Posté le 16/05/2018 à 10h53 par Nassim Elkerf

Faouzi Benzarti a joué 30 matchs de championnat avec le Raja, puis le Wydad. Le technicien tunisien n'a joué que les phases retour en cumulant 67 points avec les deux équipes. Des parcours de champions... gâchés à chaque fois par le même OCS.

Faouzi Benzarti a une nouvelle fois perdu ses chances de remporter le championnat face à l'OC Safi au Stade El Massira. Pour la deuxième fois de son histoire, il a dû sécher les larmes de ses joueurs qui ont une nouvelle fois réalisé un exploit... qui demeure tout de même inachevé. 

À l'heure actuelle, et à une journée de la fin, le Wydad est toujours invaincu en phase retour. La seule défaite du Tunisien avec le Wydad remonte au derby, qui comptait pour la phase aller de la Botola. Depuis, son équipe a pu se ressaisir pour passer du statut de 14e du championnat au plus sérieux concurrent de l'IRT pour le titre de champion. 

Un parcours de rêve. 32 points en 14 matchs pour les Rouges, c'est du déjà vu et déjà fait, par le "Cheikh" des entraîneurs arabes. Avec le Raja en 2013/2014, il avait cumulé 35 points en 15 matchs avant de s'incliner lors de la toute dernière journée... à Safi. Le pire (ou le meilleur) dans cette histoire, c'est que si le WAC bat le CAK la semaine prochaine, il aura cumulé le même nombre de points que lors de son passage chez les Verts (35 pts)... sans pour autant être champion du Maroc.

Tétouan avait remporté la Botola, et cette fois-ci, c'est au tour de Tanger de glaner le trophée. Benzarti abdique de Safi, la dernière fois, il avait laissé entendre que "des choses se sont passées en coulisses", cette fois-ci comment expliquera-t-il le faux pas des siens au stade El Massira, après une phase retour quasi-parfaite?

Dans tous les cas, cette malédiction a deux explications. Soit Benzarti est allergique aux bonnes sardines safiotes, soit il a un faible pour la région du Nord... 

Posté le 16/05/2018 à 10h53 Par Nassim Elkerf