Filinfo

Foot

Fayçal Fajr aurait fait éclater l'affaire Hamdallah

© Copyright : DR
Kiosque360. Ecarté de la sélection pour, officiellement, une blessure au dos, le départ d’Abderrazak Hamdallah du stage de préparation des Lions de l’Atlas serait dû à d’autres causes. Le joueur d’An-Nassr ne se serait pas intégré au groupe d’Hervé Renard et ce bien avant la rencontre avec la Gambie.
A
A

Depuis le départ d’Abderrazak Hamdallah du stage de préparation des Lions de l’Atlas, jeudi, la Toile marocaine n’a plus su où donner de la tête. Entre ceux qui critiquent l’attitude du joueur et d’autres qui, au contraire, le soutiennent, la FRMF a essayé d’éteindre l’incendie en publiant un communiqué dans lequel l’instance dirigée par Fouzi Lekjaa justifie le départ de l’attaquant par une blessure au niveau du dos.
Mais cette explication peine à convaincre, à en croire la parution du weekend des 15 et 16 juin du quotidien Assabah.

Selon le quotidien arabophone, le départ d’Abderrazak Hamdallah du stage de préparation serait dû à sa mauvaise intégration au sein du groupe. Tout aurait commencé par un tacle un peu trop musclé de Younès Belhanda à l’encontre de l’attaquant. Ce dernier n’aurait pas apprécié le geste et s’en serait plaint auprès du sélectionneur.

Hamdallah aurait également exigé de porter le numéro 9. Une demande à laquelle n’a pas favorablement répondu le groupe. Enfin, la goutte qui a fait déborder le vase serait le pénalty tiré à la 94e minute par Fajr contre la Gambie. Un pénalty auquel tenait Hamdallah. Raté

Faycal Fajr, que beaucoup voient comme la principale cause du départ de Hamdallah, est sévèrement critiqué par les supporters du club saoudien d’An-Nassr, où évolue Hamdallah. Les supporters saoudiens ont largement diffusé la vidéo du pénalty raté par Fajr, critiquant ce dernier pour ne pas avoir permis à Hamdallah de le tirer, d’autant que, selon eux, Hamdallah a réussi à marquer tous les pénaltys tirés avec son club cette saison.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


2 commentaires /

  • Rabi
    Le 15 Jun. 2019 à 12h31
    Y'en a marre de cette racaille qui vient de France.
  • hlal mohammed
    Le 15 Jun. 2019 à 10h20
    Les responsables sportifs marocains doivent reconnaître qu'il y a un problème de cohabitation entre les joueurs appartenant à des zones géographiques différentes en plus des joueurs de la Botola. C'est un problème autrement plus difficile à gérer que les dépenses, souvent inutiles, de millions de Dirhams. Tous les observateurs avertis font la différence entre nos joueurs de Hollande et ceux de France. Le charisme et la gentillesse de Mrabet ou de Ziyyach n'ont rien à voir avec l'arrogance de Fajr, de Bel Handa ou même de Ben Attia. Hamdallah a fait une année exceptionnelle avec des titres prestigieux alors que Fajr a sombré avec son équipe en France.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous