Filinfo

Foot

Football: le QI des joueurs devient déterminant

© Copyright : DR
Kiosque360. Les joueurs de football doivent désormais présenter un QI élevé pour porter les maillots des clubs les plus prestigieux.
A
A

Savez-vous que l’une des préoccupations capitales pour les clubs est le QI de ses joueurs ? C’est en tout ce qui ressort d’une enquête réalisée par le magazine So Foot et reprise par plusieurs médias, comme RTL.

L’on raconte qu’à son arrivée au PSG, le directeur technique de la formation, qui était auparavant au Barça, a précisé que pour devenir un grand d’Europe, le club avait besoin de quelques joueurs dotés d'un QI football au-dessus de la moyenne. «Il s’agit de trouver la bonne réponse, parmi plein d'options, à une situation spécifique. Savoir prendre la bonne décision, au bon moment, et pas juste sur le terrain», estime Hans Leitert, ancien gardien.

D’ailleurs, certains clubs ont déjà commencé par passer des tests avant de recruter un joueur. «A l'Athletic Bilbao par exemple, le club insiste pour que les jeunes en formation apprennent plusieurs langues, qu'ils étudient la politique, le business, car un cerveau stimulé est un cerveau plus efficace sur le terrain», rapporte RTL dans son article publié aujourd’hui.

En Allemagne, ils sont arrivés à un stade bien plus développé. Ils ont des salles de jeux vidéo pour développer les facultés cognitives et selon So Foot c’est une pratique qui se généralisera petit à petit. Les clubs veulent travailler le temps de réaction d'un joueur, alors qu’il est encore en centre de formation. «On ne pourra pas faire en sorte que les joueurs fassent plus de sprint par match, qu'ils courent plus vite, qu'ils frappent plus fort la balle, le football d'aujourd'hui est déjà physiquement très fort. La seule façon de progresser, c'est de développer ce qui se passe au-dessus des épaules !», conclut parfaitement  l'écrivain Ben Lyttleton, cité par So Foot.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous