Formulaire de recherche

Fouzi Lekjaâ, le président le plus dépensier de l’histoire de la FRMF ?

lekjaa

© Copyright : DR

Posté le 23/02/2017 à 21h54 par Fayçal Ismaili

Kiosque360. Depuis juin 2014, et l'arrivée de Fouzi Lekjaâ à la tête de la FRMF, cette dernière s’est lancée dans une frénésie de dépenses qui a dépassé toutes les prévisions. Une raison que justifierait le retard accusé dans la tenue de son assemblée. Les explications.

Le mandat de Fouzi Lekjaâ aura été le plus coûteux dans l’histoire de la FRMF. C’est ce qui ressort du quotidien Al Massae dans son édition du 24 février, qui rapporte que le rapport financier, qui sera présenté lors de la prochaine assemblée générale de la FRMF, contiendrait le montant de 120 millions de dirhams dans la rubrique «Divers» et qui tarde a être justifié.

Al Massae rajoute qu’entre juin 2014 et juillet 2015 seulement, ce montant s’est élevé à 36,3 MDH avant d’exploser en raison des multiples voyages du président de la FRMF, Fouzi Lekjaâ, dans plusieurs pays africains dans le but de nouer des partenariats avec nombre de fédérations du continent noir.

Selon une première estimation d’Al Massae, le budget de la FRMF s’est élevé entre 2014 et 2015 à 850 MDH, sans compter les investissements en termes de rénovation des stades et leur équipement en gazon synthétique, ainsi que le budget inhérent à la préparation du Maroc pour le CHAN 2018.

Al Massae informe que le plus gros du budget a été absorbé par les Lions de l’Atlas, qui ont englouti le montant de 160 MDH entre juillet 2014 et juin 2015. Pour les détails du budget, 20 MDH ont été affectés au transport, 23 MDH pour les séjours ainsi que 70 MDH pour les salaires du staff technique sans oublier 30 MDH qui se répartissent entre les stages de préparation ainsi que l’organisation des matchs amicaux.

Quant au budget de fonctionnement de la fédération, il est s’est élevé entre juin 2014 et juillet 2015 à 78 MDH, dont 20 MDH dépensés en salaires du personnel. Une situation due à l’augmentation du nombre des salariés, dans le cadre de la diversification des activités de la Fédération, ainsi que les primes qui leur sont accordées.

Enfin, les frais absorbés par les différentes commissions de la FRMF ont culminé à 1,3 MDH contre 583.000 DH entre janvier et juin 2014, soit quelques mois avant l’élection de Fouzi Lekjaâ à la tête de l’instance du football marocain.

Posté le 23/02/2017 à 21h54 Par Fayçal Ismaili