Formulaire de recherche

Hervé Renard décidé à aller au Mondial russe

hervé renard

© Copyright : DR

Posté le 16/07/2017 à 22h55 par Ismail El Fassi (Mise à jour le 17/07/2017 à 09h23)

Kiosque360. Hervé Renard a tenu à démentir quelques informations le concernant, durant une rencontre avec la presse, avant d’expliquer que la qualification à la Coupe du Monde est son principal objectif.

Le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, a poussé un léger coup de gueule lors d’une rencontre organisée avec la presse à l’initiative du président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaa. Selon le quotidien Al Massae daté du 17 juillet, le Français a très peu apprécié que les journaux publient de fausses informations sur sa vie personnelle. C’est d’ailleurs ce qui l’a poussé à se replier sur lui-même et faire attention concernant  sa vie privée. “J’ai découvert dans la presse de fausses informations me concernant. Je précise donc que je ne suis pas marié, que ma compagne n’a pas ouvert de magasin à Casablanca et que je n’ai pas été au centre d’un scandale sexuel au Gabon”, dément Hervé Renard.

Le plus important pour lui actuellement, c’est de qualifier les Lions de l’Atlas à la prochaine Coupe du Monde, après 20 ans d’absence. Il est conscient qu’entre la presse, lui et son staff technique, il peut y avoir des divergences et des journalistes peuvent des fois mal interpréter les faits.  “Il faut que vous (journalistes) compreniez que la qualification à une Coupe du Monde est un rêve pour moi aussi. Pour le moment il nous reste 4 matchs décisifs et nous pouvons toujours décrocher la place qualificativ”», a-t-il expliqué lors de cette rencontre.

Le technicien français a tenu tout de même à rappeler qu’il a une forte personnalité et qu’il change difficilement de position. “Chaque sélectionneur est différent de l’autre et l’expérience m’a appris de me protéger, parce que les commentaires changent avant et après les matchs”, précise Hervé Renard. Ce dernier avoue en tout cas qu’il communique très peu. Seulement, pour lui, les personnes qui parlent le plus ne sont pas forcément celles qui réussissent le mieux. “Le rêve de partir en Russie habite tous les Marocains et je pense que le fait de tirer sur tout ce qui bouge n’est pas la bonne méthode pour atteindre les objectifs”, lance-t-il. L’expérience lui a toujours donné raison, conclut le Français.

Posté le 16/07/2017 à 22h55 Par Ismail El Fassi