Filinfo

Foot

Hervé Renard est-il responsable ou coupable?

© Copyright : DR
Après sa défaite contre le Portugal, le Maroc ne verra pas le deuxième tour de la Coupe du Monde. Certes, le groupe B n'était pas le plus abordable, mais les faits sont là, le Maroc est éliminé. Et Renard a sa part de responsabilité dans cet échec.
A
A
Lorsqu'un objectif n'est pas atteint, il faut des responsables. Le Maroc, sorti aujourd'hui de la Coupe du Monde, ne déroge pas à la règle. Les Lions de l'Atlas ont failli dans leur mission et, avec eux, le sélectionneur national, Hervé Renard. Voici pourquoi.

Coup de poker

Comme le dit si bien le Français, "le vainqueur a toujours raison". Hélas, les Lions de l'Atlas n'ont battu personne dans ce Mondial. Donc ils ont tort! Et Renard le premier. Son choix de titulariser Ayoub El Kaabi s'avère être une erreur. D'abord parce que le Berkani n'a pas marqué le petit but qui aurait suffi à prendre trois points contre l'Iran pour lancer le Maroc sur la voie du succès. Dans le même temps, Khalid Boutaïb, un cadre de l'équipe et meilleur buteur en activité des Lions, cirait le banc de touche. Double peine pour le joueur de Malatyaspor: il fait banquette et son remplaçant ne brille pas. En zone mixte après la rencontre, l'ancien Strasbourgeois est venu s'exprimer devant les médias les larmes aux yeux. Perdu pour la cause.

Si l'ancien sélectionneur de la Côte d'Ivoire a fait preuve d'audace en titularisant El Kaabi et Harit face à l'Iran, le résultat apporte une vérité factuelle mitigée. Harit, élu homme du match, c'est le coup de génie de Renard. Pas Kaabi. Même si l'idée a séduit bon nombre d'observateurs au départ. Reste à connaître les raisons de ce choix surprenant pour une entame de Coupe du Monde. Certains médias évoquent une pression de Fouzi Lekjaa, président de la FRMF et de la RS Berkane, pour exposer son joueur aux yeux du monde et ainsi, mieux le "vendre". Si Renard a cédé, c'est une faute. Mais rien ne l'atteste.

Lors du deuxième match de poule face aux coéquipiers de Cristiano Ronaldo, Amine Harit avait disparu du onze de départ. Choix tactique étonnant. voire incompréhensible quand on a été élu meilleur joueur pour son baptême dans la cour des grands, à 21 ans.

Première ratée

Hervé Renard a aussi perdu son duel tactique avec Carlos Queiroz. L'ancien adjoint de Sir Alex Ferguson à Manchester United dispute sa 4e Coupe du Monde. Renard découvre la compétition. Et l'expérience fait souvent la différence. Dans la préparation des rencontres comme dans la gestion des péripéties, chaque détail compte. Si le sélectionneur iranien a su tirer l'essentiel de son équipe pour provoquer un résultat positif, Renard lui s’est trompé dans la lecture du match.
 
En tardant à effectuer ses changements, le double vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations a failli. Il a fallu attendre la 76e minute et la blessure de Nordin Amrabat pour que le coach des Lions réagisse en lui substituant son frère. Simultanément, El Kaabi a cédé sa place à Bouhaddouz, pourquoi pas Boutaïb? Enfin, une dernière rotation a vu Da Costa remplacer Harit. L’idée de passer en 3-5-2 pour tenter de prendre 3 points est louable, mais elle arrive trop tard.
 
Face au Portugal, Renard a préféré titulariser Manuel Da Costa à la place de Romain Saïss. Malheureusement, le joueur d’Istanbul Basakçehir s’est loupé d’entrée. Dès la 4e minute, il n’a pas su empêcher le joueur le plus dangereux du monde de surgir pour ouvrir le score.

Faute de com'

A l'issue de la rencontre fatidique de Moscou, le sélectionneur, en larmes, s'est exprimé au micro de nos confrères de beIN Sport. Il s'en est pris au numéro 3 portugais, Pepe, coupable d'une irrégularité dans la surface avant le but de Ronaldo. Un fait de jeu qui ne doit pas masquer un parcours sanctionné par deux défaites et zéro but inscrit. C'est une faute de communication pour un personnage qui habituellement contrôle parfaitement son image. Même quand l'émotion est à son paroxysme, ce que chacun comprend, il faut être capable de maîtriser ses nerfs.

Si Renard est responsable de ses choix humains, il n’est pas coupable au regard de la stérilité offensive des Lions de l’Atlas dans ce Mondial. Ni lorsque les joueurs entrants sont impliqués dans les scénarios qui condamnent l’équipe. Amrabat avait commis la faute avant le coup-franc détourné par Bouhaddouz dans le but de Munir. Puis Da Costa a laissé Ronaldo crucifier le portier marocain. La compétition de très haut niveau est impitoyable, elle ne pardonne pas. Renard et ses joueurs l’ont appris à leurs dépens. C’était leur destin dans cette Coupe du Monde...
 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. CAN 2019 au Maroc? Renard ne dit pas non!

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Le Maroc renonce officiellement à la CAN

Foot Egypte
Foot Egypte

Renard pisté par Al Ahly? Attention fake news


15 commentaires /

  • Aziz
    Le 21 Jun. 2018 à 15h45
    Qu'on le veuille ou pas ! H. Renard est responsable de son choix du premier match. On ne s'adapte pas à l'adversaire mais on le fait adopter à nous, à l'équipe type des éliminatoires de la CM......Quoi que l'on dise, AlKaabi n'a pas l'expérience nécessaire pour jouer ce match par contre Boutayeb .....Oui.
  • Moumed
    Le 21 Jun. 2018 à 14h02
    Les commentaires précédents suffisent pour dire que l'auteur de l'article est à côté de la plaque où pire de mauvaise foi car Renard nous a concocté une équipe de valeur dont nous devons être fiers
  • yahya
    Le 21 Jun. 2018 à 13h30
    On voit très bien la mentalité et le niveau pitoyable de nos journalistes qui ne savent pas analyser les matchs et qui parlent toujours après les résultats, ces même journalistes qui ont fait l’éloge des joueurs sélectionnés par H. RENARD.
    Quand El KAABI fait un bon CHAN, tout le monde a voulu le voir avec la selection A et voila qu'on critique le choix du selectionneur de l'avoir preferé a BOUTAIB. Cette equipe nous a rendus fiers que ce soit au Maroc ou a l'Etranger, vous n'avez qu'a regarder le nombre de supporters qui se sont deplacés en Russie pour la soutenir. Alors avant de faire des pseudos analyses et de tirer a boulets de canon sur le meilleur selectionneur qu' a connu le Maroc depuis 14 ans, soutenons notre equipe, des joueurs au staff qui n'ont pas a rougir pour les efforts fournis lors de ce mondial. La combativité et l'abnegation des joueurs tel qu'Amrabat nous a rendus fiers, et si on soutenait cette equipe pour qu'elle soit prete dans les meilleures conditions pour la CAN 2019 et la prochaine CDM2022 plutot que de chercher les "coupables". Ce selectionneur a fait du tres bon boulot et ce n'est pas un hasard si beaucoup de nations veulent nous l'arracher. Laissez les autres nous envier d'avoir une si belle equipe et ayez un peu de cette fierté nationale que possede cette équipe et regardons plutot le fond du probleme qui est la formation des joueurs et les instances dirigeantes (fédé et clubs), moins de corruption ne nous fera pas de mal.
    Vive le Maroc, Vive les lions et Vive cette equipe avec Renard a la tete.
  • Tazi
    Le 21 Jun. 2018 à 11h50
    L auteur de cet article est un négativiste, subjectif, mal intentionné et surtout ne connaît sûrement pas le football. Pour résumer la participation du onze national je dirai c est une équipe incomplète où manque une ligne d attaque .... Le reste est très correct. Pour l entraîneur il a su améliorer le niveau de cette équipe et se n est pas de sa faute si au Maroc il n y a pas d avant centre de valeur internationale.
    Bravo Renard et Bravo le Maroc ... continuons a progresser comme ça .... mais avec des résultats SVP.
  • CHENKO
    Le 21 Jun. 2018 à 09h46
    Au contraire, Mr Renard est l’un des meilleurs entraineurs au Maroc et ailleurs, personnellement je considère que le Maroc grâce justement à Mr RENARD a montré le vrai bon FOOT- sans calculs.
    Concernant le manque d’expérience de l’équipe du Maroc, c’est un faux débat, car il est clair, et comme pour les autres petites fédérations, il faut avoir une grande expérience dans la gestion des matchs EN DEHORS DES TERRAINS, principalement, dans les coulisses et les bureaux de la FIFA.
    Et pour preuve, justement Hier, lors du match Maroc-Portugal, tous le monde à constater l'énervement de l'arbitre lors de son refus de consulter la vidéo pendant le match, pour éviter de voir le ballon clairement touché la main du défenseur Portugais dans ses 18 mètres, simplement pour faire passer et permettre au Portugal et Ronaldo d’être présent au 2 ème tour.
    Ensuite le même jour, lors du match Iran – Espagne, là, l’arbitre qui se permet d’arrêter le match pendant plus de 6 minutes, et décider ensuite l’annulation du but Iranienne ?

    C’est très claire, et le message et bien reçu, c'est la FIFA qui décide qui doit rester où partir, il faut donc virer les petites fédérations du 1er tour de la coupe du monde.

    Encore BRAVO aux LIONS, et Bravo avec un grand merci à Monsieur RENARD.
  • Hakim
    Le 21 Jun. 2018 à 08h12
    Il faut mettre un terme à ces polémiques tout de suite !!!
    Ce mec nous a sorti du néant dans lequel nous pataugions depuis 20 ans et il a tiré le meilleur de cette équipe. Ne soyons pas de mauvaise foi et ne cherchons pas de controverse là ou il n'y en a pas. S'il n'avait pas fait jouer Kaabi, tout le monde le lui aurait reproché et nous n'aurions pas été plus avancés.
    Laissons le travailler sur le long terme, il faut tout faire pour le garder.
  • B.N
    Le 21 Jun. 2018 à 00h48
    Hervé Renard n'est ni responsable ni coupable. La défaite est particulièrement amère mais l'équipe a très bien joué. Merci à toute l'équipe, l'entraineur et le personnel de soutien au complet.
  • Gharib
    Le 20 Jun. 2018 à 23h20
    Vous pouvez tout dire sauf critiquer Hervé Renard, nous n'avions jamais eu une sélection avec une vraie identité de jeu comme celle d'aujourd'hui. L'équipe du Maroc a un style de jeu qui n'a rien à envier aux grandes équipes européennes et les lacunes qui persistent ( notamment l’échec constant de marquer des buts) peuvent se régler avec le temps car n'oubliez pas que Renard n'est à la tête de la sélection nationale que depuis deux ans.
  • HISTE
    Le 20 Jun. 2018 à 21h28
    pourquoi Herve ,alors qu'il a maitrise cette équipe nationale,il a amené une équipe en coupe du monde,bien des entraineurs ne peuvent pas en dire autant,pour moi le maroc doit garder hervé il et tres bon,il n'ai pas seul a diriger!!!! il faut lui laisser les moyens,l'equipe nationale doit s'entrainer a fond ,en faisant des matches amicaux avec des équipes de l'europe.
  • adil
    Le 20 Jun. 2018 à 21h27
    ne cherchons pas de bouc émissaire, Mr Renard comme l'a si bien dit Axis7 n'a pas failli, ce tirage au sort a été défavorable aux marocains comme il l'est avec certains pays européens ou américains les tunisiens ont été a la hauteur avec les anglais. Merci Mr Renard, restez au Maroc car vous serez appelé a faire encore mieux, merci a la sélection marocaine, elle n'a pas a rougir bien au contraire, preuve, match époustouflant avec le Portugal
  • Axis7
    Le 20 Jun. 2018 à 20h21
    N'ayons pas la mémoire courte.Sans Renard le Maroc ne serait même pas à Moscou. Stop au Bashing. Il faut surtout de la stabilité à notre equipe avec Herve Renard. Il a réussi à recruter de grands talent. Il leur a manqué du temps pour monter en puissance. Laissons les travailler. c'est par l’échec que l'on grandit. Et le match contre les portugais a été à l'honneur du Maroc. Aussi, le tirage au sort a été désastreux pour le Maroc. C'est un fait.
  • bouchareb
    Le 20 Jun. 2018 à 19h07
    renard n a pas ase se reptocher quoi que ce soit ;les joueurs aussi.les gars ont fait de leur mieux,seulement c est ce coup franc commis dans la zone marocaine et ce but catastrophe.



  • Hakim Ragi
    Le 20 Jun. 2018 à 19h00
    Tout le monde a une part de responsabilité à assumer, les clubs, les centres de formation, les directeurs techniques, la ligue, la fédération, le championnat (le niveau et la faiblesse)...Mais, faire porter l'échec sur les épaules d'un homme serait à l fois injuste et malhonnête. Il ne faut surtout pas brûler celui que l'on a encensé hier, ni vérifier l'adage: on lèche, on lâche et on lynche. Même si je regrette l'absence de Boufal.
    Le Maroc s'es bien défendu. Evidemment que je ne suis pas satisfait du résulta ni de l'élimination. La sélection marocaine manque d'expérience à ce niveau. Elle doit accumuler et multiplier les participations aux championnats continentaux (et les remporter) et mondiaux (en allant le plus loin possible).
    Il ne faudrait surtout pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Construire.
  • NINA
    Le 20 Jun. 2018 à 18h32
    Je pense que tout le monde a fait son job mais que le sort s'est acharné sur le Maroc

  • Zack
    Le 20 Jun. 2018 à 18h13
    ce n'est pas le moment de trouver ou de dire qui sont les coupables … Hervé RENARD est le meilleur selectionneur ( avec Zaki de 2004 ) que ns avons depuis 20 ans ……
    pour ma part, ns devons le laisser encore travailler, et ns rapporter la CAN 2019 inchallah, ce serait un beau challenge … ensuite libre à lui ...
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Le retrait du Maroc jamais confirmé

L’IRT doit éviter le piège algérien

Un derby à Al Hoceima, un autre à Rabat

Le Raja ira à Doha aux frais de la CAF

Le Maroc surprend l'Afrique

A quoi joue le Maroc en se désistant de la CAN?

Comment gérer l’insouciance de Dembélé

3 conditions pour le futur coach de l'AS FAR

Le HUSA, sans le sou, lance un SOS

3e CAN en Afrique du Sud en 7 ans?