Formulaire de recherche

Hervé Renard satisfait de ses joueurs

Lions de l'Atlas

© Copyright : DR

Posté le 28/03/2018 à 23h36 par Fayçal Ismaili

Kiosque360. Le sélectionneur national estime que le Maroc lors de ses deux derniers matchs amicaux, a développé son propre style de jeu, basé sur la combativité et l’abnégation. Ce qui est de bon augure à moins de trois mois du Mondial.

Les matchs se suivent et se ressemblent pour les Lions de l’Atlas. En l’espace de 5 jours, les coéquipiers de Medhi Benatia ont pu enchaîner deux victoires. La première contre la redoutable sélection serbe, vendredi dernier, et la seconde, ce mardi, face à l’Ouzbékistan.

Lors de la conférence de presse qui a suivi ce dernier match, le sélectionneur national, Hervé Renard, n’a pas tari d’éloges envers ses protégés. Pour lui, l’Équipe nationale a développé un style de jeu spécial qui consiste à presser haut et à perturber le jeu de l’équipe adverse. Cette tactique implique un fort volume de jeu, beaucoup de combativité et un jeu de passes précises rapporte le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghriba du 28 mars.

Hervé Renard s’est dit aussi satisfait de la prestation de ses joueurs et considère que le premier stage préparatoire s’est déroulé dans d’excellentes conditions en attendant de passer à la prochaine étape. Avant de préciser que la deuxième confrontation face à l’Ouzbékistan était l’occasion pour tester un nombre de joueurs qui n’ont pas participé au premier match, notamment le trio Ayoub El Kaabi, Achraf Hakimi et Amine Harit dont il a, au passage, apprécié le rendement.

En plus de ces derniers, le technicien français a montré son admiration pour le jeune Soufiane Amrabt, saluant sa capacité à occuper plusieurs postes. Il peut, en effet, jouer comme milieu central ou encore latéral droit. Zakaria Labyad quant à lui, n’a pas bénéficié du même jugement de la part de l’entraîneur.

Concernant la liste primaire des joueurs à transmettre à la FIFA avant le 14 mai, le sélectionneur trouve qu’il était encore tôt pour en parler, et qu’il pourrait y avoir beaucoup de modifications.

Posté le 28/03/2018 à 23h36 Par Fayçal Ismaili