Filinfo

Foot

Infantino-Platini, les vérités du patron de la FIFA

© Copyright : DR
Dans un long entretien accordé à L’Équipe, Gianni infantino, président de la FIFA se livre sur sa relation avec Michel Platini.
A
A

C’est la première fois que le président de la FIFA accepte de parler longuement de sa relation avec Michel Platini. Gianni Infantino explique d’abord qu’avant de se porter candidat à la présidence de la FIFA, il a rendu visite à l’ancien président de l’UEFA.

Il s’est dit également impressionné par Platini en tant que joueur. Pour lui, l’ancien capitaine des Bleus est une superstar. “Pour les fans adverses, il était pénible! Mais quel joueur!”, estime le patron de la FIFA.

Concernant sa nomination par Platini au poste de secrétaire générale de l'UEFA, Infantino ne se gêne pas pour exprimer toute sa reconnaissance. “Évidemment que je lui en ai été reconnaissant. Et je le suis toujours: il m’ a fait confiance, et c’est le genre de chose que je n’oublie pas”.

Répondant à une question concernant la réussite commune entre lui et Michel Platini, Infantino met en avant le Fair-play financier qui était si complexe à mettre en œuvre. Il reconnaît que lui et l'ancien numéro dix des Bleus étaient deux personnalités différentes mais complémentaires.

Interrogé sur le caractère cassant et parfois humiliant de Platini, le patron de la FIFA affirme qu’il n’ a jamais subi ce côté de la personnalité de l’ancien président de l’UEFA.“ Michel peut chambrer et mettre les gens en boîte, c'est son style, mais jamais méchamment. Les gens sont comme ils sont, avec leurs qualités et leurs défauts”, juge-t-il.

Répondant à une question sur un éventuel retour de Platini sur la scène du football international, le patron de la FIFA a estimé que tout est possible. Et de conclure que “la situation de Michel ne me réjouit pas, elle ne m'a jamais réjoui”.

En ce qui concerne le scandale du paiement “déloyal” de deux millions de francs suisses fait par Sepp Blatter à Michel Platini en février 2011, infantino dit avoir été stupéfait. Mais c'est bien l'Italo-suisse qui a su mettre à profit cette erreur de Platoche pour récupérer le trône de Blatter. Bien qu'il s'en défende...

 

 

 

 

 

 

 

Par Kamal Mountassir
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Interview
Foot Interview

Franck Ribéry règle ses comptes

Foot Mondial 2030
Foot Mondial 2030

Quatre pays sud-américains pour la Coupe du Monde

Foot Confédération africaine de football
Foot Confédération africaine de football

Infantino offre 112 millions de dollars à l’Afrique


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Le public jdidi ne met pas la main à la poche

La triche au Mondial 2006 confirmée

Le WAC sème ses poursuivants

Le Mondial russe a fatigué Rami

Le directoire du KACM prié de dégager

Messi jouera bien contre le Maroc

Rachid Talbi s’en prend aux fédérations

Alléchant FUS-WAC et explosif MAT-IRT

Nawal et Hajij en course pour le CIO

Le Mondial 2030 s’éloigne du Maroc