Formulaire de recherche

IRT: l'opération chirurgicale du défenseur Ismail Belmaallem fait polémique

Belmaalem

© Copyright : DR

Posté le 12/12/2017 à 22h00 par Fayçal Ismaili (Mise à jour le 12/12/2017 à 22h24)

Kiosque360. Ismail Belmaallem a été forcé de jouer pour son club de l’IRT, alors qu’il souffrait de fortes douleurs à la jambe. Il a été opéré cette semaine, immédiatement après avoir consulté un médecin. Son club conteste les faits et exige une contre-visite médicale.

L’état de santé du défenseur Ismail Belmaallem est stable après avoir été opéré cette semaine à Casablanca. Le joueur de l’Ittihad de Tanger a livré quelques nouveaux détails concernant sa blessure, comme le rapporte le quotidien arabophone Assabah du 13 décembre. L’ancien défenseur du Raja explique que l’intervention chirurgicale a été obligatoire après que le niveau des douleurs s’est accentué au point de devenir insupportable. Il raconte avoir joué plusieurs matchs avec son club tangérois en ayant très mal à la jambe.

Ismail Belmaallem ajoute qu’il en a parlé avec son coach de l’époque, Badou Zaki, avant même le début du championnat. Consulté pour avis, le médecin de l’équipe nationale, Abderrazak El Hifti, n’a pas interdit au concerné de jouer malgré les maux persistants. «Je connais très bien Belmaallem, il peut continuer à vous aider pendant quelques matchs. Si les douleurs augmentent, il peut dans ce cas arrêter», a répondu Hifti, comme rapporté par Assabah.

Par la suite, la situation a empiré pour le défenseur qui a été forcé de prendre part à des rencontres malgré son état. C’est à ce moment-là qu’il a décidé de consulter un autre médecin qu’il lui a clairement conseillé une intervention chirurgicale. «Il m’a été très difficile de voir que des membres du comité de l’Ittihad de Tanger ont douté de la véracité du diagnostic fait par le médecin alors que j’ai toujours été fidèle au club», se plaint le joueur.

Le président de la commission disciplinaire du club tangérois a déclaré, pour sa part, à Assabah, que les dirigeants de l’IRT ont été étonnés par les absences non justifiées du joueur. «Nous avons essayé de le contacter à plusieurs reprises mais il n’a jamais répondu et nous avons décidé de lui envoyer un avertissement. Finalement, il est venu, accompagné d’un huissier de justice», raconte le responsable de l’IRT.

Belmaallem a aussi refusé de se présenter pour une contre-visite. «Le joueur aurait dû commencer par nous consulter et nous aurions fait le nécessaire. Il a un contrat chez nous, et nous sommes obligés de lui apporter toute l’aide médicale dont il a besoin», ajoute le président de la commission disciplinaire de l’IRT.

Pour rappel, le joueur attend toujours que le club  débloque quelque 1,9 million de dirhams relatives à ses primes.

Posté le 12/12/2017 à 22h00 Par Fayçal Ismaili