Filinfo

Foot

La débâcle des Lions vue par 3 entraîneurs locaux

© Copyright : DR
Kiosque360. L’élimination des Lions de l’Atlas en huitième de finale de la CAN reste pour beaucoup d’observateurs une énigme. Mais certains entraîneurs locaux ont leur petite idée sur les raisons de cette débâcle. Parmi eux les coaches de la Botola: El Amri, Lamrini et Najmi.
A
A

Comment l’équipe nationale a-t-elle pu réaliser un échec aussi cuisant en tombant de haut dès les huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations qui est entrée ce weekend dans sa dernière semaine?

Interrogés par le journal Assabah, dans son édition des 13 et 14 juillet, sur les raisons de cet échec, trois coaches nationaux, à savoir Aziz El Amri (Ex-AS FAR, MAT, KACM, CRA…), Youssef Lamrini (OCK) et Najmi (Union de Mohammedia) donnent leurs opinions.

El Amri: «Le Maroc manque d’individualités»
«J’ai remarqué que l’équipe nationale manquait de joueurs dotés de belles individualités, susceptibles de faire basculer le résultat d’une rencontre. C’est vrai que j’ai été agréablement surpris par leur combativité et leurs sens du patriotisme qu’ils ont montrés sur le terrain, comme l’on également prouvé les Algériens, qui souffrent énormément à chaque rencontre. Mais la différence entre nos deux équipes, ce sont les individualités. Un joueur peut créer la différence à lui tout seul en Algérie, et c’est ce qui nous manque à nous.»

Lamrini: «Ne plus dissocier l’équipe nationale et la Botola»
«On ne doit pas placer une barrière entre l’équipe nationale et le championnat national. J’ai parlé plusieurs fois de cette problématique, mais on ne m’a jamais écouté. Ce qui se passe aujourd’hui c’est que la Botola est complètement dissociée de l’équipe nationale A. Ce qui pose un sérieux problème au niveau de la crédibilité du football national, puisqu’on construit l’équipe nationale en zappant la Botola. Nous devons prendre soin de notre championnat local et y consacrer une stratégie à moyen terme, en vue de mettre sur pied une équipe nationale durablement compétitive.»

Najmi: «La sourde oreille de Renard est derrière le fiasco»
«Je pense que le premier responsable de l’échec de l’équipe nationale, c'est le sélectionneur Hervé Renard. Depuis longtemps, et avant même le coup d’envoi de la compétition, Renard s’embourbait dans des choix plus bizarres les uns que les autres, sans pour autant justifier ces mêmes choix devant la presse et le public marocains. Personne ne va lui imposer des noms, mais tout le monde a le droit de connaître les raisons de la non-convocation de certains joueurs et de l’alignement de certains plutôt que d’autres. Le résultat est là.»

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Mohammed Ihattaren: dans les radars marocains depuis des années

Foot Mohammed Ihattaren
Foot Mohammed Ihattaren

Convoqué par Vahid, sélectionné par les Pays-Bas

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

La liste finale de Vahid publiée lundi prochain


1 commentaires /

  • Momo
    Le 13 Jul. 2019 à 01h48
    Je suis d'accord avec M. Najmi lorsque il dit :
    En effet, le coach n'avait su gérer ses effectifs et de faire des choix judicieux, sachant qu'il disposait de 23 joueurs sélectionnés pour participer à cette Coupe d'Afrique des Nations, parmi eux se trouvaient des joueurs jeunes et frais capables de gagner le match contre la sélection béninoise. Comme à ses habitudes, il faisait confiance à des joueurs âgés et
    fatigués.
    Toujours est-il que ses choix étaient très discutables et bizarres, de même, M. Renard n'avait su régler le problème de l'axe central de l'attaque marocaine.
    Je ne suis pas d'accords avec M. El Amri lorsqu'il dit, je cite : .
    L'équipe nationale possédait des joueurs capables de faire la différence à tout moment du match, malheureusement, le coach ne leurs avait pas donnés la chance de s'exprimer, comme on dit, sur le terrain. Le Football est un sport avant tout collectif !
    Je pense, comme il le dit M. Lamrini, de donner la chance aux joueurs locaux d'intégrer l'équipe nationale et qu'il ne faut pas dissocier les joueurs du championnat national de l'équipe nationale A.
    Enfin les erreurs commises par le coach de l'équipe nationale, lors de la rencontre contre l'équipe béninoise, démontraient son incapacité à gérer ses effectifs.
    A mon avis, tous les supporters de l'équipe nationale attendent, avec impatience, des explications concernant cette défaite inattendue.

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Voyage périlleux du WAC chez El Merreikh

Lekjaa pressenti au gouvernement?

Les Pays-Bas blindent Ihattaren

Pas de nouvelle MSN au Barça

Les locaux divisent la FAF et la FRMF

Les 26 de Vahid connus ce lundi

La Botola et ses calendes grecques

CR7 pourrait arrêter cette saison

Le Raja protège sa marque

Ihattaren sera-t-il Lion ou Oranje?