Filinfo

Foot

La FIFA mise sur le "football XXL" de demain

© Copyright : DR
Kiosque360. Une Coupe du monde à 48 sélections dès 2022, une Coupe du monde des clubs avec 24 formations, Gianni Infantino tente de dessiner les contours du futur du football. Mais il devra s’assurer du soutien de la majorité des six confédérations membres de la Fifa.
A
A

Pour sa réélection à la tête de la Fifa, en juin prochain à Paris, Gianni Infantino fait de la Coupe du monde à 48 équipes son cheval de bataille pour faire exploser les revenus de la Fifa. S’il a déjà réussi à imposer ce format pour le Mondial 2026 organisé par le trio USA-Mexique-Canada, il devra batailler en vue  de l’imposer pour l’édition de 2022, rapporte l’AFP ce mercredi 13 mars.

Pour convaincre les membres de l’instance mondiale du football, Infantino assure que la participation de 48 sélections garantira «entre 300 et 400 millions de dollars de revenus supplémentaires», dont 120 millions supplémentaires de droits TV, 150 millions en droits marketing et 90 millions de dollars en billetterie.

Des arguments qui sont mis en doute par les spécialistes du marketing sportif. Selon eux, la hausse des droits marketing serait impossible, tandis que 80% des contrats TV sont déjà signés dans des territoires importants.

L’autre projet d’Infantino, qui n’a pas encore eu le feu vert des membres de la Fifa, concerne la conversion de la Coupe du monde des clubs en un format qui réunirait 24 clubs (contre 7 actuellement) tous les 4 ans à partir de 2021, et qui nécessitera un investissement de 21,9 milliards d’euros, provenant d’investisseurs d'Asie et du Moyen-Orient.

De quoi attiser la colère de l’UEFA qui y voit une menace à sa domination du business foot. En effet, cette Coupe du monde des clubs, même si elle n'est disputée que tous les 4 ans, constituerait une menace pour la Ligue des champions, vache à lait de l'UEFA.

Enfin, l’autre point de discorde réside dans la répartition des revenus entre clubs et confédérations. Alors que la Fifa penchait précédemment sur une répartition à 75% pour les clubs et 25% pour les confédérations, «elle propose maintenant du 50/50», selon la même source.

Malgré les tractations qui continuent dans les coulisses, plusieurs observateurs s’accordent sur le fait que le patron de la Fifa fera passer tous ses projets, en manipulant s’il le faut les différentes confédérations mondiales de football.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot FIFA
Foot FIFA

Gianni Infantino, seul au monde

Foot Gianni Infantino
Foot Gianni Infantino

Vidéo. L'essentiel de la conférence d'Infantino à Marrakech

Foot Mondial 2030
Foot Mondial 2030

Infantino est-il favorable au trio Maroc-Espagne-Portugal?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Du renfort chez les Lionceaux U23

Mbappé et le Real négocient déjà

Le DHJ très remonté contre la FRMF

La sévérité de la FRMF décriée

Le WAC évite les grands en quarts

Les offres pour la VAR prolifèrent

Les agresseurs d'arbitres mis hors-jeu

La RSB peut qualifier le Raja ou le Husa

La douleur des All Blacks néo-zélandais

Abdelmalek Abroun face au MAT