Filinfo

Foot

La FRMF fera des économies avec la Maâmoura

© Copyright : DR
Kiosque360. Avec le complexe Mohammed VI de Maâmoura, la Fédération royale marocaine de football va enfin pouvoir économiser tout l’argent que lui coûtaient les stages de concentration des équipes nationales.
A
A

L’ouverture du complexe Mohammed VI de Maâmoura est une aubaine pour la Fédération royale marocaine de football et pour sa trésorerie. A en croire une source anonyme qui s’est confiée au quotidien arabophone  Al Ahdath Al Maghribia daté du 16 décembre, grâce à ce complexe la fédération ferait une économie annuelle de 150 millions de dirhams au minimum.

Le journal rappelle que les dépenses concernant les stages de concentration de toutes les équipes nationales dépassaient les 180 millions de dirhams. Le nouveau complexe sera aussi utilisé pour l’organisation des séminaires, des congrès et autres manifestations initiées par la fédération, et qui lui coûtent d’habitude près de 30 millions de dirhams chaque année. Pour rappel, entre le 1er juillet 2018 et le 30 juin 2019, la fédération a dépensé 241 millions de dirhams pour les équipes nationales.

Le complexe a dédié une partie pour l’hébergement des équipes nationales, car doté d’un grand hôtel 5 étoiles de 66 chambres en plus d’une salle de sport et d’une autre pour les soins médicaux. Les Lions de l’Atlas auront aussi droit à une piscine et plein d’autres équipements nécessaires pour les bonnes préparations.

L’hôtel des Lions de l’Atlas abrite aussi un terrain gazonné, capable de résister aux intempéries et aux changements climatiques. Un autre terrain mais cette fois-ci en gazon synthétique et couvert a été construit dans le complexe. Les promoteurs du projet ont aussi ajouté 8 autres terrains pour les autres équipes nationales de football, dont la moitié en gazon naturel. Le quotidien explique qu’il sera même possible que toutes les équipes nationales puissent s’entraîner en même temps.

Nos confrères ajoutent que les équipes nationales de futsal et de beach soccer n’ont pas été oubliées car le complexe abrite aussi un terrain de dernière génération pour chacune des disciplines.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous