Filinfo

Foot

L'Algérie absente de la CAN 2019?

© Copyright : DR
Le football algérien risque gros. La FIFA a menacé de suspendre la Fédération pour avoir disputé deux matchs amicaux contre la Mauritanie, en janvier dernier, sans en informer l’instance dirigeante du football mondial.
A
A

À force de jouer avec le feu, le football algérien va finir par se brûler. Et là, on ne parle pas d’une petite escarre sans réelle conséquence. Non! On fait ici allusion au gros accident, avec entrée aux urgences, électrochocs et soins intensifs.

La Fédération internationale de football a menacé de suspendre la fédération du voisin de l’Est. Pourquoi? Tout bonnement à cause de deux matchs amicaux organisés sans en informer l’instance dirigeante du ballon rond mondial.

Ces deux rencontres, disputées contre la Mauritanie en janvier 2017 avant la CAN, pourraient être lourdes de conséquences pour les Algériens.

En effet, une suspension au niveau international entrainerait l’exclusion des clubs algériens engagés en Ligue des Champions de la CAF, l’ES Sétif et le MC Alger, ainsi que la sélection des Fennecs des éliminatoires de la CAN 2019. Rien que ça!

Par Mohamed Yassir
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Gianni Infantino
Foot Gianni Infantino

Vidéo. L'essentiel de la conférence d'Infantino à Marrakech

Foot FIFA
Foot FIFA

Infantino et les stars marocaines s'amusent à Marrakech

Foot FIFA
Foot FIFA

La FIFA prendra de grandes décisions à Marrakech


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech