Filinfo

Foot

L’Algérie dit non à la CAN et au Mondial maghrébin

Mohamed Hattab, ministre algérien du Sport, et K. Zetchi, président de la FAF. © Copyright : DR
Kiosque360. Après le retrait de la CAN 2019 au Cameroun, la CAF cherche des remplaçants. L’Algérie se dit non intéressée alors que l’Afrique du Sud n’a pas donné une décision définitive.
A
A

Depuis l’annonce officielle par le président de la CAF du retrait de la CAN 2019 au Cameroun, plusieurs pays du continent ont dû faire des déclarations pour exprimer leur aspiration quant à l’organisation de la compétition continentale.

Ce n’est cependant pas le cas du ministre algérien du Sport qui a annoncé que l’organisation de la CAN 2019 ne fait pas partie des priorités du gouvernement. Pour lui, il ne faut pas comprendre le manque d’intérêt de l’Algérie pour la CAN 2019 comme un signe de faiblesse (sic!).

En tout cas, c’est ce que rapporte le quotidien arabophone Assabah dans son édition du mercredi 5 décembre. Le ministre algérien a profité des micros tendus par les médias locaux pour expliquer que son pays ne veut pas non plus du Mondial 2030 et que l’Algérie «n’ira pas prier le Maroc pour déposer un dossier commun».

Du côté de l’Afrique du Sud, la position du pays demeure ambigüe en ce qui concerne l’organisation de la CAN 2019. D’un côté, le président de la Fédération sud-africaine de football a déclaré que le président de la CAF a contacté sa fédération pour lui demander d’organiser la CAN retirée au Cameroun.

D’un autre, le directeur exécutif de la fédération locale a dit que la crise économique et financière dans laquelle se trouve son pays ne l’aide pas pour abriter le tournoi. D’autant plus que la prochaine compétition verra la participation de 24 équipes, ce qui rend encore plus difficile son organisation.

La CAF vient, par ailleurs, d’ouvrir la porte au principe d'une co-organisation. Selon des sources médiatiques africaines citées par Assabah, le comité exécutif de la CAF est favorable aux candidatures communes, vu la difficulté de la situation et le manque de temps. Et au-delà de la CAN 2019, la CAF souhaite pérenniser cette pratique pour les prochaines compétitions. Surtout que les exigences d’organisation d’une CAN ont durci avec le passage à 24 équipes.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot FRMF
Foot FRMF

Les dépenses pharaoniques de la FRMF pour la CAN 2019

Foot match amical
Foot match amical

Madagascar annule son match contre l'Afrique du Sud

Foot Afrique
Foot Afrique

Voici pourquoi la Zambie a reporté son match contre l'Afrique du Sud


3 commentaires /

  • Jamal B.
    Le 05 Dec. 2018 à 13h46
    La CAF a rendu compliquée l'organisation des CAN en portant de 16 à 24 le nombre de participants. Peu de pays du continent peuvent répondre aux exigences d'un tournoi d'une telle dimension. A force de céder aux pressions des sponsors et des TV , la CAF risque de tout remettre en question
  • Moha
    Le 05 Dec. 2018 à 08h25
    Le Maroc doit organiser cette compétition et montrer ainsi qu'il est capable d'organiser une coupe du monde. De plus cela ne pourra être qu'un plus pour sa politique africaine.
  • Moumed
    Le 05 Dec. 2018 à 07h55
    Il y a pas longtemps encore l'Algérie disait le contraire avec Zetchi.
    Toujours ce nif morveux.😂
    Pour la CAN ,l'Algérie n'a pas les moyens de l'organiser.Les pétrodollars sont partis dans les poches de la mafia des généraux et du polizabal.
    Pour la coupe du monde le Maroc n'à pas demandé et ne demandera pas une coupe du monde avec un régime hypocrite qui maintient les frontières fermées et qui ne dispose pas d'infrastructures ni sportives , ni hôtelières
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

La Botola solde certains retards

Alerte aux supporters tunisiens

Les Locaux face à l'obstacle algérien

Pogba au Real, ce n'est pas pour demain

Les sportifs paieront l'impôt

Verdict du TAS en novembre pour WAC-EST

Feu vert pour le VAR en Botola

A joueurs ultra-payés, clubs puissants

Vers l’Ultime combat de Badr Hari

En 4 matchs, Vahid a testé 32 joueurs