Filinfo

Foot

Le bilan contrasté de Nasser Larguet

© Copyright : DR
Limogé de son poste de directeur technique national, Nasser Larguet présente un bilan mitigé au regard des résultats escomptés par la Fédération royale marocaine de football.
A
A

Le succès de l'équipe entraînée par Hervé Renard, avec notamment une qualification pour le Mondial russe après 20 ans d'absence, ne peut camoufler le manque général de résultats des sélections nationales dans les autres catégories. Les multiples revers encaissés par les différentes sélections marocaines ces derniers temps, ternissent le bilan du DTN Nasser Larguet, en poste depuis 2014, et qui vient d'être démis de ses fonctions.

Sous l'ère Larguet, les équipes nationales de jeunes n'ont pas été suffisamment performantes dans les compétitions continentales. Éliminée au 1er tour des éliminatoires par la Mauritanie, la sélection des moins de 20 ans n'a pas réussi à se qualifier pour la CAN 2019 pour la septième fois de suite, après 2007,2009, 2011, 2013, 2015, 2017 et 2019.

Idem pour les moins de 23 ans, éliminés dans un premier temps par la République démocratique du Congo au 2ème tour des éliminatoires de la CAN U23, avant que la CAF ne tranche en leur faveur pour un cas de fraude sur l'âge chez les adversaires. Pour se qualifier à la phase finale, le Maroc affrontera le Mali.

En 2015, L’équipe nationale olympique n'a, quant à elle, pas pu obtenir son ticket pour voyager à Rio et défendre les couleurs du pays lors des Jeux Olympiques au Brésil. Deux ans plus tard, cette même équipe s'est fait éliminer dès le premier tour des Jeux islamiques organisés en Azerbaïdjan.

Concernant les U17 et après avoir réussi leur qualificaiton à la CAN 2019 qui s'est récemment jouée en Tanzanie, les Lionceaux se sont fait éliminer dès le premier tour, sans la moindre victoire (2 défaites et un nul).

La sélection de Beach Soccer a, quant à elle, participé à la dernière Coupe d'Afrique des nations jouée l'été dernier en Égypte. L'aventure des hommes de Mustapha El Haddaoui s'est arrêtée en demi-finale après la chute contre le Sénégal. Par conséquent, ils n'iront pas à la Coupe du monde de cette discipline.

Quant à la sélection féminine, elle débute déjà très mal son parcours dans les éliminatoires pour les prochains Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Au premier tour, elles ont perdu (3-1) face au Mali. Les U17 ont elles aussi échoué dans leur qualification pour la Coupe du monde féminine 2018 de la catégorie.

Nasser Larguet peut quand même porter à son crédit la performance des Lions de l'Atlas de Fustal, vainqueurs du premier titre africain dans l'histoire du Maroc en 2016. La sélection nationale a ensuite pris part à la Coupe du monde en Colombie. Résultat: élimination au premier tour avec 3 défaites. Mais il ne faut pas oublier le Championnat d'Afrtique des Nations 2018 (CHAN) remporté par le Maroc à domicile.

Force est de constater que les sélections nationales, en dehors de la vitrine incarnée par les Lions de l'Atlas, n'ont pas obtenu les résultats espérés par une Fédération qui aurait investi près de 250 millions de dirhams dans la DTN ces dernières années. Ce qui explique en grande partie la décision de Fouzi Lekjaâ.

 

Lire aussi: Info360. Officiel: Nasser Larguet démis de ses fonctions

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Maroc-Côte d’Ivoire, un match particulier pour Renard

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. Les supporters Ivoiriens impatients avant le Maroc

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. Des Marocaines victimes de harcèlement en Égypte


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

La corruption gangrène le foot camerounais

Renard «espionne» les éléphants

Infantino lâche Ahmad Ahmad

Le harcèlement éclabousse la CAN

Majorque n’a pas oublié Badou Zaki

Les Marocains conjurent le sort du 1er match

Trop d’adrénaline chez les Pharaons?

Le Mondial féminin a mal à la VAR

La FIFA, c'est la Banque mondiale du foot

Trop chère CAN 2019