Filinfo

Foot

Le Brésil veut garder son Tite

© Copyright : DR
La fédération brésilienne de football a proposé à Tite de prolonger son contrat de sélectionneur malgré l'élimination en quart de finale de Coupe du Monde.
A
A

L'offre, un secret de Polichinelle au Brésil, est maintenant entre les mains de Tite, en poste depuis 2016. Selon le quotidien O Globo, le chef de la délégation en Russie et prochain président de la CBF, Rogério Caboclo, a discuté avec Tite après la défaite face à la Belgique vendredi pour lui proposer "un projet d'au moins quatre ans en tant que sélectionneur".

Le journal Folha de Sao Paulo assure que le technicien a demandé "du temps" avant de donner sa réponse car il désire d'abord "retrouver sa famille et prendre le temps de la réflexion".
"Tite n'a pas donné de date pour sa réponse, mais la CBF est confiante dans une réponse positive", ajoute O Globo.

Folha note cependant que le pays où le football est roi accorde rarement le "pardon" à un sélectionneur battu en Coupe du monde. Vendredi, Tite a refusé de se prononcer sur son avenir en affirmant que "ce n'est pas le moment d'évoquer le futur".

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Vidéo. Benatia n'oubliera jamais le Mondial

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Vidéos. Rétro 2018: les Lions de l'Atlas retrouvent le Mondial

Foot Brésil
Foot Brésil

Vidéo. Ronaldinho, l'incroyable révélation


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech