Formulaire de recherche

Le fisc néerlandais enquête sur l'agent de joueurs, Mino Raiola

Mino Raiola

L'agent de joueurs Mino Raiola, le 2 septembre 2016 à Nice.

L'agent de joueurs Mino Raiola, le 2 septembre 2016 à Nice.
© Copyright : DR

Posté le 16/03/2018 à 21h05 par Ismail El Fassi

Kiosque360. Mino Raiola, l’agent de joueurs, qui a un portefeuille à rendre jaloux tous ses collègues, est au centre d’une enquête du fisc néerlandais.

Le sulfureux agent Mino Raiola est sur le sellette. L’italo-néerlandais est selon, Il Fatto Quotidiano, un quotidien généraliste italien, au cœur d’une enquête du fisc aux Pays-Bas. Un vrai tremblement de terre dans le milieu du football, car cette info a rapidement fait le tour des rédactions depuis ce vendredi matin. On apprend alors que l’enquête qui est toujours à la phase d'instruction concerne la période entre 2014 et 2017.

«C'est ainsi que chaque document où Mino Raiola a eu un rôle est épluché, scruté et analysé en profondeur. Aucune ligne n'est laissée au hasard», rapporte Eurosport dans un article publié ce 16 mars.

Questionné par rapport à cette affaire, Raiola a expliqué qu’il n’était pas au courant de cette enquête et qu’il n’est pas inquiet car il a toujours respecté les règles du pays où il a travaillé. «Je ne suis pas un résident néerlandais, je suis à Monaco. Je n'ai aucune société aux Pays-Bas», ajoute l’agent qui a dans son portefeuille des noms comme Zlatan Ibrahimovic, Paul Pogba ou encore Gianluigi Donnarumma.

Cela dit, le quotidien transalpin aurait trouvé un lien avec une société nommée "Maguire Tax & Legal", un cabinet d'avocats. «L'objectif du fisc néerlandais est donc d'analyser les paiements des clubs de football et en définir la nature fiscale», explique Eurosport.

Pour rappel, Mino Raiola a réalisé le transfert de Paul Pogba de la Juventus à Manchester United pour 105 millions d'euros en 2016, de Mario Balotelli de l'AC Milan à Liverpool pour 16 millions en 2014 ou encore Romelu Lukaku d'Everton à United pour 85 millions. La liste est bien plus longue, mais rien ne sera laissé au hasard selon Il Fatto Quotidiano.

Posté le 16/03/2018 à 21h05 Par Ismail El Fassi