Formulaire de recherche

Le flou entoure toujours le transfert de Bencharki

Achraf Bencharki à Al Hilal

© Copyright : DR

Posté le 13/02/2018 à 21h19 par Ismail El Fassi

Kiosque360. Le transfert d’Achraf Bencharki reste très flou, même si le joueur a déjà commencé à porter son nouveau maillot et a même inscrit son premier but.

Le Wydad a perdu l’une de ses stars montantes, cet hiver, en cédant Achraf Bencharki au club saoudien d’Al Hilal. Un transfert démenti au début par le club casablancais, avant de finir par céder l’ancien attaquant du MAS de Fès alors qu’il était avec la sélection marocaine au CHAN. Dans son édition du 14 février, le quotidien arabophone Al Akhbar explique que les dirigeants du club de Fès demandent à voir le contrat de vente pour savoir combien ils pourront récupérer.

Au début de l’histoire, le club saoudien avait émis une offre de 30 millions de dirhams, somme payable en trois tranches. Said Naciri, le président du Wydad, a refusé en essayant de mettre un peu de pression sur les dirigeants d’Al Hilal. C’est ainsi donc qu’il a réussi à les faire payer 50 millions de dirhams, sauf que les clauses du contrat n’ont pas fuité cette fois-ci.

Du côté du joueur, selon le quotidien, il a refusé plusieurs clubs européens pour rejoindre finalement Al Hilal. L’une des raisons qui peuvent justifier cette décision, c’est le salaire astronomique qu’il va toucher en portant le maillot bleu du club saoudien.

Selon Al Akhbar, sur les 3 années qu’il passera chez Al Hilal, Bencharki empochera 27 millions de dirhams. Son club formateur, le MAS de Fès, lors de la vente au Wydad avait intégré une clause très importante. Celle-ci, stipule, selon les dirigeants fassis, qu’en cas de cession du joueur le MAS touchera 25% du montant global de l’opération. Autrement dit, un chèque de 12,5 millions de dirhams devrait être adressé à l’administration du MAS de la part de Said Naciri, en sa qualité de président du WAC. Sauf que le montant reçu, n’est que de 6 millions de dirhams. Le wydad explique que le transfert a été conclu autour de 30 millions de dirhams, et le reste rentre dans le cadre d’un partenariat entre les deux clubs.

Ce transfert a aussi eu des conséquences en Arabie Saoudite, avec le limogeage de Sami Gaber de son poste au sein de la fédération de football. Il a été suspecté d’avoir orchestré cette opération, avec l’aide de l’agent du joueur, en plus d’avoir pris des rétro-commissions suite à la signature du contrat.

Posté le 13/02/2018 à 21h19 Par Ismail El Fassi