Filinfo

Foot

Le malheur des footballeuses iraniennes inspire le cinéma

© Copyright : DR
Capitaine d’une équipe iranienne de futsal, une joueuse s’est retrouvée bloquée à l’aéroport alors qu’elle souhaitait prendre un avion pour la Malaisie afin d’y disputer un match. Qui l’a empêché de quitter l’Iran? Son mari!
A
A

Afrooz, une capitaine d’équipe de futsal iranienne, s’est vue interdite de quitter le territoire afin de disputer une rencontre en Malaisie. C’est son mari qui l’en a empêché et la loi l’y autorise. Voici, à peu près, le synopsis du film "La Permission" de Soheil Beiraghi.

Afrooz essaye ensuite de dissuader son mari par tous les moyens. Et la jeune femme, rebelle, est une maniaque: elle masque ses tatouages avant chaque match, range ses mèches de cheveux sur le terrain…Elle se contient face à son mari et face aux autorités. Son seul espace de vie, c’est sa voiture.

Ce film s’inspire de faits bien réels. En 2017, huit athlètes iraniennes n’ont pas pu assister à un championnat, car leurs maris s’y sont opposés. Ce long métrage pointe du doigt la loi iranienne et l’inégalité entre les hommes et les femmes qui rongent la société locale.

 

 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous