Filinfo

Foot

Le mea culpa de Sergio Ramos

© Copyright : DR
Alors que le Real Madrid est en pleine crise, le capitaine Sergio Ramos a pris la parole aujourd'hui sur les réseaux sociaux. Il reconnaît que son carton jaune le privant du match retour de Ligue des Champions contre l'Ajax, fut une erreur.
A
A

Pour la première fois depuis longtemps, le Real Madrid va vivre une saison blanche. À 12 points du leader Barcelonais en Liga, les coéquipiers de Ramos sont éliminés de la Coupe du roi et pire, de la Ligue des Champions, la compétition dont ils sont triples tenants du titres.

Plus que les résultats, c'est la manière dont le fiasco est arrivé qui interpelle. Entre crise interne, désinvolture et humiliations, la Casa Blanca est tombée dans le gouffre.

Lire aussi: Real Madrid, et maintenant? 

Dans ce contexte en inadéquation avec le standing de l'institution, Sergio Ramos a décidé de s'exprimer aujourd'hui via twitter. Le capitaine merengue y aborde quelques questions qui fâchent, pas toutes:

Sur le carton jaune volontaire reçu à l'aller à Amsterdam en Ligue des Champions, qui lui a valu une suspension de deux matches, l'ex-joueur du FC Séville reconnaît que c'était "une erreur et l'assume à 200%."

Sur la situation sportive du Real, Ramos prend ses responsabilités: "Les événements récents ont été désastreux et je ne me cache pas. Nous ne nous cachons pas. Nous les joueurs sommes les principaux responsables et moi, en tant que capitaine, plus que quiconque."

Le défenseur aux quatre Ligues de Champions passe sous silence les soucis internes du vestiaire (Bale, Isco etc), "ce qui se passe dans le vestiaire reste dans le vestiaire", mais donne son avis sur son entraîneur Santiago Solari, dont l'avenir sur le banc madrilène s'écrit en pointillés: "C'est une décision qui ne nous concerne pas et dans laquelle nous n'intervenons jamais. Nous avons un énorme respect pour le poste, et soutenons toujours l'entraîneur du Real Madrid."

Des propos qui font écho à ceux de Karim Benzema, prononcés hier après la victoire (1-4) face à Valladolid: "Pourquoi changer? il nous reste onze matches à jouer. Qu'il (Solari, ndlr) reste avec nous, nous allons gagner chaque match. Nous sommes avec lui."

Malheureusement pour Solari, ses soutiens ne pourront éviter l'inéluctable.

Lire aussi: Coup de tonnerre, Zidane revient à Madrid

 

 

 

 

 

 

 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Liga
Foot Liga

Vidéo. Zidane répond à la rumeur Mourinho

Foot Real Madrid
Foot Real Madrid

Les médias espagnols en cabale contre Zidane

Foot Real Madrid
Foot Real Madrid

La pression s'accentue sur Zidane


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Kiosque

Ammouta défie les Algériens localement

La demi-Botola reprend ses droits

Amrabat conseille Hamdallah à Vahid

Tout le monde veut la place de Zidane

La FRMF a la main moins lourde

La FRMBB avait tout faux

Renard explique son choix saoudien

Les médias espagnols mécontents du Real

Beaumelle est parti pour rester

Le foot à la SNRT n’est pas commercial