Filinfo

Foot

Le plus beau tournoi de football du monde commence aujourd'hui

© Copyright : DR
C'est parti pour la Coupe du Monde Russie 2018. Pendant un mois, la planète va vivre au rythme du ballon rond. Qui sont les favoris? Que vont faire les Lions de l'Atlas?
A
A
Ça y est ça commence! Enfin on y est! La Coupe du Monde Russie 2018 démarre aujourd’hui (jusqu'au 15 juillet) pour le plus grand bonheur de tous les fans de foot du monde entier. Ronaldo, Messi, Neymar... toutes les stars qui font rêver les foules sont présentes au pays des Tsars pour nous faire rêver pendant un mois. Cerise sur le gâteau, les Lions de l’Atlas retrouvent le Mondial, 20 ans après leur dernière participation, et le Royaume va vivre au rythme de sa passion la plus folle.
 
Qui succédera à l’Allemagne?
 
La Mannshaft de Joachim low a remporté l’édition 2014 au Brésil et s’avance comme le favori de la compétition. À ses côtés, se trouvent l’Espagne le Brésil, l’Argentine, et à un degré moindre, la France. La sélection Allemande brille par son collectif, sa discipline tactique et sa solidité. Le retour du super gardien Neuer est une excellente nouvelle pour les coéquipiers de Tony Kroos.
 
Après avoir raté sa Coupe du Monde, le Brésil revient sous la houlette de Tite son nouveau sélectionneur. Emmenée par le virtuose Neymar, la Seleçao a retrouvé son style Samba et fourmille de joueurs techniques capables de faire basculer un match à tous moments. Comme au bon vieux temps. À Neymar, Coutinho, et autres Gabriel Jesus de ramener le trophée à la maison (déjà 5) comme l’ont fait Ronaldinho, Ronaldo, et Rivaldo en 2002.
 
Championne du Monde en 2010, l’Espagne a défrayé la chronique ces dernières heures en limogeant son sélectionneur à deux jours du début de la compétition. Si le vestiaire n’est pas perturbé par ce changement inédit, Isco, Ramos, Iniesta et les autres sont pressentis pour atteindre le dernier carré, et faire oublier leur horrible prestation au Brésil où ils furent éliminés dès le premier tour.
 
Lionel Messi court après le trophée depuis des années. Finaliste malheureux en 2014, c’est sa dernière chance de soulever la Coupe du Monde pour enfin s’asseoir à la table de Maradona. Avec Messi, Di Maria et Aguero, l’Albiceleste est expérimentée et présente des arguments solides.
 
Enfin, la France fait figure d’outsider crédible avec tous ses talents offensifs. Ousmane Dembélé, Antoine Griezmann et le prodige Kylian M’bappé sont les atouts majeurs des Bleus. Finaliste du championnat d’Europe en 2016, la France n'a plus remporté de tournoi majeur depuis l'Euro 2000. Il y a 20 ans, elle montait sur le toit du monde avec un certain Didier Deschamps...
 
Les Lions 20 ans après
 
Le Maroc aura évidemment les yeux rivés sur le groupe B où figurent les coéquipiers de Medhi Benatia. Une loude responsabilité pèse sur les hommes d’Hervé Renard: être dignes du peuple marocain après 20 ans d’absence dans le plus prestigieux des tournois de football. Confrontés à l’Iran dès vendredi, puis à l’Espagne, et enfin au Portugal de Cristiano Ronaldo, champion d’Europe en titre, les Lions de l’Atlas n’auront pas la partie facile. Mais l’état d’esprit de cette équipe, sa solidarité et son agressivité, devraient en faire un adversaire redoutable. Avec Ayoub El Kaabi, la bonne surprise de l’année, le Maroc a trouvé un buteur prolifique. Son efficacité couplée à sa fraîcheur au très haut niveau peut sublimer le collectif. Le mélange entre l’expérience de la génération Belhanda et l’insouciance des plus jeunes comme Harit, peut donner un cocktail détonnant. Ce sera difficile dans un groupe ultra relevé mais les Lions ont faim. Alors place au sport. Et que le meilleur gagne.
Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Vidéo: des journalistes marocains parlent de la défaite des Lions et du Portugal

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Maradona tire à boulets rouges sur Sampaoli

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Vers un Brésil-Allemagne dès les huitièmes de finale?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Soyons réalistes, demandons un miracle!

Hors jeu. Infantino, ce doux dictateur

Kiosque

ça se complique pour les Lions de l'Atlas

Amrabat: le bon réflexe du docteur El Hifti

Les fans marocains en force en Russie

Le Barça piqué au vif par le Niet de Grizou

Le Mondial sur beIN, c'est gratuit!

Maroc-Iran: avantage aux lions de l’Atlas

Le Maroc doit, enfin, gagner son 1er match

Turki Al-Sheikh s'est "trumpé" de frère

L'Iran, cet écueil devant les Lions

Premier Mondial pour la bande à Benatia