Formulaire de recherche

Le Raja réclame 500.000 dollars au Qatar SC

babatunde

© Copyright : DR

Posté le 11/04/2018 à 00h01 par Ismail El Fassi

Kiosque360. En grande difficulté financière, le Raja s’est retourné vers le club Qatar SC pour récupérer le reste du montant du transfert de Michel Babatunde. Un bol d’air pour un club endetté et en pleine crise de gestion.

C’est un avocat du barreau de Paris qui a été chargé par le Raja pour faire le suivi de la plainte déposée contre le Qatar SC qui n’a pas réglé la dernière tranche du transfert de Michel Babatunde. Après les tergiversations du club qatari, le Raja a saisi la FIFA pour récupérer son dû, rapporte Al Ahdath du 11 avril.

Une plainte qui tombe à point nommé, puisque le Raja est asphyxié financièrement et compte sur le 500 000 dollars qu’il compte récupérer pour payer les salaires et les primes des joueurs. Ces derniers avaient fait grève et menacé de ne pas disputer des rencontres à plusieurs reprises pour récupérer leur dû.

En plus des problèmes au niveau de la direction du club contestée par les adhérents, et plusieurs reports de l’AG, la commission des litiges au sein de la FRMF a décidé de priver le Raja des droits télévisés à cause de leurs nombreux litiges avec les joueurs et les entraineurs qui ont causé un endettement aux Verts qui s’élève à 20 MDH.

La même commission des litiges a condamné le Raja à payer le montant de 9,2 MDH à Youssef Kaddioui, 4,2 MDH à Youssef Benmasoud, 1,3 MDH à l’agent de ce dernier, alors que plusieurs litiges sont sur le bureau de la FIFA et dont la valeur s’élève à 10 MDH.

Pour ne rien arranger, le Raja a versé 1,1 MDH  à son ex-joueur tunisien Khalid El Korbi. Une décision imposée par la FIFA qui a menacé de soustraire 3 points aux Verts s’ils ne payent pas cette dette.
          
Malgré la crise, le Raja caracole à la quatrième place du classement avec 36 points, mais compte deux matchs en retard contre le Chabab Atlas Khenifra et le MAT de Tétouan. Samedi prochain, il affrontera le Wydad lors du 124e derby, une occasion pour renflouer ses caisses grâce à la billetterie.

Posté le 11/04/2018 à 00h01 Par Ismail El Fassi