Filinfo

Foot

Le Slovène Aleksander Ceferin élu président de l'UEFA

Aleksander Ceferin, le nouveau président de l'UEFA, le 14 septembre 2016 lors du congrès de l'UEFA à Athènes. © Copyright : DR
Le Slovène Aleksander Ceferin, 48 ans, a été élu président de l'UEFA mercredi à Athènes pour une durée de deux ans et demi, temps du mandat qui restait à Michel Platini, suspendu par la justice interne de la Fifa.
A
A

Ceferin a été élu à une écrasante majorité de 42 voix contre 13 (chacune des 55 fédérations de l'UEFA avait une voix) face à l'autre candidat à cette élection, le Néerlandais Michael van Praag, 68 ans.

Porté par les votes des pays de l'ancien bloc de l'Est et des petites nations, Ceferin a été également soutenu par la Fédération française (FFF) et son homologue allemande DFB. Van Praag avait le soutien des fédérations anglaise et belge. Les grands clubs cherchent actuellement à accroître leurs intérêts dans le football européen.

"Dire que je suis sans expérience, c'est irrespectueux pour les présidents des petites et moyennes fédérations qui, comme moi, doivent faire plus avec moins, et ont donc de l'expérience", avait déclaré le président de la Fédération slovène de football, avocat de métier, à la tribune, avant son élection.

"Pas de promesses irréalistes"
"Je ne ferai pas de promesses irréalistes", avait ajouté avant son élection le nouveau boss de l'UEFA, parlant toutefois en anglais de "wind of change", "vent du changement", titre d'un tube du groupe Scorpions.

Van Praag, président de la Fédération néerlandaise, avait lui cité les Rolling Stones en déclarant "time is on my side", "le temps est de mon côté".

La justice interne de la Fifa a suspendu pour quatre ans Platini de toute fonction liée au football, pour, entre autres, "abus de position" et "conflit d'intérêts" dans l'affaire du paiement controversé de 1,8 M EUR de la part de Joseph Blatter, ex-président de la Fifa, sur la base d'un contrat oral.

"Ma conscience est tranquille" : pour Platini, c'était l'heure des adieux à Athènes. Et le patron déchu du football européen s'est défendu une dernière fois. "Sachez simplement que ma conscience est tranquille", a-t-il assuré. "Je suis certain de ne pas avoir commis la moindre faute, et que je continue le combat judiciaire", a ajouté l'ancien capitaine des Bleus.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Ligue des champions
Foot Ligue des champions

Les bookmakers ont choisi leur champion

Foot UEFA
Foot UEFA

Ligue des Champions: le onze le plus cher

Foot UEFA
Foot UEFA

La guerre des étoiles: un nouvel espoir


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Mais pourquoi choisissent-ils le Maroc?

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Kiosque

L’effet Ziyat se fait déjà ressentir au Raja

Les tickets WAC-Sétif acquis au forceps

Neuf joueurs du MAT portés disparus

Pérez veut une finale contre le Barça

Le Mondial moins coûteux que la Botola

Le boxeur Aït Moussa tué par le laxisme

El Harti interdit d'accueillir des matchs

Mo Salah loue l'unité au sein des Reds

Sektioui veut quitter le navire wydadi

"Donor Idor!",le #hashtag casablancais