Filinfo

Foot

Le triste bilan de Hamdallah avec la sélection

© Copyright : DR
Abderrazak Hamdallah a mis un terme à son aventure avec les Lions de l’Atlas. Une courte carrière internationale, marquée essentiellement par les polémiques. Flashback.
A
A

Le 29 février 2012, le jeune attaquant de l’Olympique de Safi, Abderrazak Hamdallah, fait ses grands débuts avec les Lions de l’Atlas contre le Burkina Faso en amical (victoire du Maroc 2-0). 7 ans et 8 mois plus tard, l’un des plus grands gâchis de l’histoire de l’équipe nationale met un terme à sa carrière internationale.

L’actuel attaquant d’Al Nassr (Arabie saoudite) vient de l’annoncer ce lundi 11 novembre sur son compte Instagram. “Assalamou alaikoum warahmatoullahi, j’ai décidé de prendre ma retraite internationale”, a écrit le joueur de 28 ans.

Au total, Abderrazak Hamdallah n’aura joué que 16 matchs avec les Lions de l’Atlas et marqué 7 buts. Mais l’histoire du safiote avec le sélection nationale a été plus marquée par les polémiques à répétition.

Mondial 2018, prémices d’une crise
Convoqué pour la première fois par Eric Gerets, Hamdalalh allait devenir un habitué sous l’ère Badou Zaki. Il participe à plusieurs rencontres amicales en préparation de la CAN 2015, qui devait avoir lieu au Maroc. Mais depuis le remplacement du technicien marocain par Hervé Renard, le natif de Safi n’a plus reporté le maillot des Lions de l’Atlas.

Cette mise à l’écart a poussé l’attaquant à sortir de ses gonds en 2018, quelques semaines avant le début de la Coupe du Monde 2018. Dans une déclaration accordée à nos confrères d’El Botola, Hamdalalh tire à boulets rouges sur le double champion d'Afrique, l’accusant de “dénigrer les joueurs du championnat marocain”.

À lire aussi: Hamdallah met une belle claque à la fédération

Après une sortie du premier tour du Mondial russe et des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 poussifs, le public marocain fait le forcing pour le retour de l’enfant prodige de l’OCS en scandant son nom à chaque sortie des Lions à domicile. Hervé Renard se décide à rappeler l’attaquant d’Al Nassr et le met dans le groupe appelé à disputer le tournoi panafricain.

L’affaire du penaltygate
Le joueur est parmi les premiers à rejoindre le rassemblement de l’équipe nationale à Rabat, avant de le quitter quelques jours après. Un départ dû à sa mauvaise intégration au sein du groupe. Tout aurait commencé par un tacle un peu trop musclé de Younès Belhanda à l’encontre de l’attaquant, lors d’un entraînement. Ce dernier n’aurait pas apprécié le geste et s’en serait plaint auprès du sélectionneur. Hamdallah aurait également exigé de porter le numéro 9. Une demande à laquelle n’a pas favorablement répondu le groupe. Enfin, la goutte qui a fait déborder le vase serait le pénalty tiré à la 94e minute par Fajr contre la Gambie. Un pénalty auquel tenait Hamdallah, finalement raté par Faycal Fajr.

La promesse de tout divulguer
La Fédération annonce alors via son site officiel que le joueur est blessé au dos et qu’il ne disputera pas la Coupe d’Afrique des Nations. Remplacé par le latéral gauche du Hassania d’Agadir, Abdelkrim Baadi, Hamdallah ne réagit pas au communiqué de la FRMF et l’équipe nationale sort dès les huitièmes de finale du tournoi égyptien après sa défaite contre le Bénin.

Le 12 septembre dernier, il décide enfin de sortir de son silence et publie une vidéo sur les réseaux sociaux. “J’ai décidé d’expliquer les causes et les raisons qui m’ont poussé à quitter l’équipe nationale. Je vais tout dévoiler dans une prochaine vidéo”, écrit Hamdallah.

Entre-temps, le nouveau sélectionneur, Vahid Halilhodzic, aurait confié à son adjoint Mustapha Hadji la mission de parler à l’attaquant et prendre son pouls quant à un possible retour en sélection. L’ancien international marocain a alors rapporté au Franco-Bosnien que Hamdallah ne désirait plus jouer pour le Maroc. “Hamdallah était sur la liste élargie, mais dans un entretien téléphonique avec Mustapha Hadji, il lui a dit de ne pas compter sur lui et que ce n’est même pas la peine de le convoquer”, a révélé le Franco-Bosnien lors d’une conférence de presse pendant le rassemblement du mois d’octobre.

À lire aussi: Abderrazak Hamdallah: "Hervé Renard m'a dénigré"

Une information démentie dans la foulée par l’ancien attaquant de l’Olympique de Safi sur une story Instagram. “Je tiens à démentir les informations qui parlent de mon refus de rejoindre la sélection nationale. Je n’ai reçu aucune convocation, ni de l’entraîneur, ni de la fédération royale marocaine”, écrit Hamdallah.

La bombe est lâchée
Dans un entretien accordé à Radio Mars, Hamdallah précise qu’il n’a pas “reçu de convocation. Juste un appel avec Hadji. Pour convoquer un joueur, la FRMF doit envoyer une lettre officielle au club. Or, dans mon cas, Al Nassr n'a été pas été informé contrairement à Nordin Amrabat, qui a bien reçu sa convocation”. 

Le joueur en profite pour se lâcher sur l’ancien sélectionneur des Lions, Hervé Renard, prétendant que c’est le principal responsable de sa désertion: “J’ai eu des problèmes avec lui et les dirigeants n'ont pas pu régler ces conflits. Il m'a dénigré”. “Il a fermé la porte à tous les autres joueurs marocains qui méritaient d'avoir leur chance, notamment ceux du Golfe. Il avait toujours 24 joueurs quasiment inchangeables. Moi j'attendais une convocation pendant quatre ans”, ajoute Hamdallah.
 
Avec l'annonce de sa retraite internationale, Hamdallah met fin à un feuilleton qui traîne depuis trop longtemps. Non convoqué par Vahid Halilhodzic pour le début des éliminatoires de la CAN 2021, le buteur d'Al Nassr a préféré prendre les devants, et quitter définitevement les Lions de l'Atlas.

À lire aussi: Officiel: Hamdallah annonce sa retraite internationale

Par Mohamed Yassir
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous