Filinfo

Foot

Le Wydad démonte les alibis de l'Espérance de Tunis

© Copyright : DR
Kiosque360. Après la tentative de l'Espérance de Tunis d'influencer le TAS, le Wydad défend mordicus sa position. Pour sa part, Ahmad Ahmad menace de recourir au tribunal fédéral suisse en cas de décision défavorable.
A
A

Le Wydad de Casablanca vient de livrer sa réponse après la réplique déposée par l’Espérance de Tunis entre les mains du Tribunal arbitral du sport (TAS). Et bien évidemment, c’est de l’affaire du match retour la finale de la Ligue des champions qu’il s’agit.

En effet le club tunisien a saisi le TAS pour protester contre la décision du Comité exécutif de la CAF, qu’il considère incompétent pour statuer sur l’affaire. Pour rappel, le Comité exécutif de la CAF avait décidé de faire rejouer le match retour sur un terrain neutre. L’Espérance explique par ailleurs que ce type de décisions relève de la compétence de la Commission d’organisation, rapporte le quotidien arabophone Assabah dans son édition du mercredi 24 juillet.

Selon le Wydad de Casablanca, le Comité exécutif de la CAF est tout à fait compétent pour se prononcer sur ce genre d’affaires, puisqu’il s’agit de la plus haute instance décisionnelle au sein de l’organisme. De plus, avec la présence dans la Commission d’organisation des deux présidents des clubs concernés, Tarik Bouchmaoui et Saïd Naciri, une décision de cette instance aurait constitué un conflit d’intérêts.

Dans sa tentative d’influencer le TAS, l’Espérance a fait référence à une ancienne décision qui remonte à 2015, et dans laquelle le TAS avait invalidé une décision du Comité exécutif de la CAF. Justement cette décision portait sur le retrait de l’organisation de la CAN 2015 au Maroc. 

De son côté, Ahmad Ahmad, le président de la CAF, a déclaré qu’en cas d’invalidation de la décision du Comité exécutif, il fera appel devant la Cour fédérale suisse. Il a également expliqué qu’il existe des lois au sein de la CAF qui devraient être revues pour ne plus tomber dans ces impasses juridiques.

Sur un autre volet, la Fédération éthiopienne de football a retiré la plainte déposée contre Fouzi Lekjaa, pour agression présumée contre l’arbitre Bamlak Tessema.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Tribunal arbitral du sport
Foot Tribunal arbitral du sport

Chelsea de nouveau autorisé à recruter

Foot Scandale de Radès
Foot Scandale de Radès

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous