Filinfo

Foot

Le Zamalek réclame 1,5 million d’euros au Raja

© Copyright : DR
Kiosque360. Mourtada Mansour fixe le prix de transfert de Hamid Ahaddad au Raja à 1,5 million d'euros. En attendant le Raja doit verser 20.000 dollars au Zamalek pour que le joueur soit aligné lors de la demi-finale de Ligue de champions qui les opposera.
A
A

Le Raja de Casablanca connaît maintenant le montant qu’il doit débourser pour garder Hamid Ahaddad dans son effectif. Mourtada Mansour, le président du Zamalek, réclame 1,5 million d’euros, soit un peu plus de 16,5 millions de dirhams.

Pour rappel, Hamid Ahaddad a été prêté par le club égyptien au Raja de Casablanca au début de cette saison. En tout cas, si le Raja accepte l’offre il doit aviser le club égyptien au plus tard au mois de mai prochain, soit un mois avant l’arrivée à échéance du contrat de prêt, rapporte le quotidien arabophone Al Massae dans son édition du lundi 30 mars. 

Hamid Ahaddad avait rejoint le Zamalek la saison dernière en provenance du Difaa Hassani El Jadidi pour 1,2 million d’euros. Le joueur n’a pas réussi à convaincre le staff technique du Zamalek. Ahaddad a joué 23 matchs et n’a marqué qu’un seul but. Par contre, depuis son arrivée au Raja, il a participé à 17 matchs, marqué 4 fois et livré 2 passes décisives. D’ailleurs, le club vert et blanc compte sur lui lors de la demi-finale de la Ligue des champions africaine, justement contre le Zamalek.

Ceci dit, Al Massae nous apprend l’existence d’une clause dans le contrat de prêt d’Ahaddad, selon laquelle le Raja doit verser 20.000 dollars au Zamalek pour permettre au joueur de prendre part à la rencontre. 

Par ailleurs, le quotidien arabophone rapporte que parmi l’effectif du Raja de Casablanca, seuls trois joueurs poursuivent les entrainements. Il s’agit de Soufiane Rahimi qui habite au complexe de l’Oasis et qui profite des installations techniques du club, ainsi que les Congolais Fabrice Ngoma et Ben Malongo, tous les deux rentrés au Congo. Les autres joueurs n’ont pas cette chance puisqu’ils sont confinés chez eux et n’ont pas le droit de sortir.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous