Formulaire de recherche

Lekjaâ claque 20 MDH dans la diplomatie du ballon rond

Hayatou-Lekjaa

© Copyright : DR

Posté le 14/02/2017 à 22h47 par Fayçal Ismaili (Mise à jour le 14/02/2017 à 22h51)

Kiosque360. Pour occuper un poste stratégique dans le Comité exécutif de la CAF, Fouzi Lekjaa a cassé la tirelire, multipliant les voyages et les partenariats avec plusieurs fédérations africaines. Les détails.

Décidément le retour du Maroc au cœur du centre décisionnel de la CAF va coûter beaucoup d’argent. Le quotidien Al Massae a dévoilé, dans son édition du 15 février, le montant de 20 MDH qu’aurait coûté la campagne du président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, au poste de président de la zone nord de l’Afrique de la CAF.

Concernant les détails des dépenses, Al Massae indique que le premier centre de coût consiste en de multiples voyages effectués par Lekjaa dans plusieurs pays africains. S’ensuivent plusieurs accords conclus entre la FRMF et les fédérations de certains pays africains, dont le Burundi, le Rwanda, le Burkina Faso et la Gambie.

Plus récemment, la FRMF a signé le lundi 13 février un accord similaire avec la fédération de l’Afrique centrale. En vertu de ces accords, la FRMF met à la disposition de ces pays les infrastructures sportives du royaume pour des stages de préparation, ainsi que le savoir-faire du Maroc en arbitrage, en management et en médecine sportive.

Al Massae rappelle que la séduisante équipe du Burkina Faso a effectué son stage de préparation de la CAN 2017 à Marrakech et que d’autres accords avec d’autres pays sont dans le pipe et seront finalisés dans les semaines qui viennent. La nouvelle stratégie de la FRMF est en harmonie avec la nouvelle politique du royaume consistant en un retour dans les différents centres décisionnels du continent noir, dont la CAF.

Al Massae rappelle la priorité de Fouzi Lakjaa qui est de remporter présidence de la zone Afrique du Nord, en écartant deux redoutables concurrents, l’algérien Mohamed Raouraoua et le Libyen, Anouar Tichani. En plus de nouer des partenariats avec les fédérations africaines pour s’assurer leur vote, Fouzi Lekjaa a fait du lobbying pendant toute la durée de la CAN qui s’est tenue au Gabon, multipliant les rencontres avec Issa Hayatou et d’autres cadors de l’instance africaine.

Posté le 14/02/2017 à 22h47 Par Fayçal Ismaili