Filinfo

Foot

Les Africains ne sont pas des cobayes, s'insurge Benatia

© Copyright : Adil Gadrouz
Kiosque360. L’ancien capitaine des Lions de l’Atlas a vivement réagi sur son compte Instagram pour condamner des propos tenus par deux médecins. Ces derniers évoquaient sur la chaîne française LCI des tests médicaux sur des cobayes spécifiquement issus du continent africain.
A
A

"C’est honteux de tenir ce genre de propos, je suis choqué". L’ancien défenseur et capitaine des Lions de l’Atlas n’a pas caché sa colère suite à la diffusion d’une séquence parue sur la chaîne français LCI dans laquelle deux médecins-chercheurs évoquent des test médicaux sur le coronavirus en Afrique. Des propos qui ont provoqué un tollé et auxquels les stars du ballon rond africain ont vite réagi, rapporte le journal Al Ahdath Al Maghribia du weekend des 4 et 5 avril.

"Est-ce qu’ils parlent sérieusement?", s’était aussi demandé Medhi Benatia dans une série de commentaires accompagnés d’images publiées sur son compte Instagram.

Outre, Benatia, d’autres vedettes du foot africain ont réagi. "Il est inconcevable que nous continuions à accepter ceci. L’Afrique n'est pas un laboratoire. Je dénonce vivement ces propos graves, racistes et méprisants!", s’est indigné la star ivoirienne Didier Drogba.

Dans la séquence polémique, le docteur à l'hôpital Cochin de Paris Jean-Paul Mira, qui s’adressait au professeur Camille Locht de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) dit: "Si je peux être provocateur, est-ce qu'on ne devrait pas faire cette étude en Afrique où il y n'a pas de masque,  pas de traitement, pas de réanimation...  un peu comme cela s'est fait pour certaines études avec le sida où chez les prostituées on essaie des choses parce que l'on sait qu'elles sont hautement exposées et parce que elle ne se protègent pas". "Vous avez raison, on est en train de réfléchir en parallèle à une étude en Afrique pour faire ce type d'approche", lui répond alors Camille Locht.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous