Filinfo

Foot

Les finances de la FRMF battent de l’aile

© Copyright : DR
Kiosque360. Pour retrouver l’équilibre financier à la FRMF, Fouzi Lekjaâ compte réduire l’effectif de plusieurs départements et mieux renforcer les rentrées financières de la fédération.
A
A

A en croire le quotidien Assabah du 31 octobre, Fouzi Lekjaâ, président de la FRMF, a décidé de prendre des mesures d’austérité dans la gestion des finances de cette institution pour mieux maitriser la crise qui se profile.

Pour rationaliser les dépenses, le patron du football marocain a décidé de réduire le nombre des membres composant la direction technique nationale. Celle-ci passera de 150 membres à 15, ce qui permettra de faire une économie annuelle de 70 millions de dirhams.

La fédération a aussi pris des mesures sévères concernant les amendes prononcées à l’égard des clubs, joueurs et entraîneurs, condamnés par la commission des litiges de la fédération. La saiuson écoulée, la fédération a récolté plus de 500.000 dirhams à titre d’amendes prononcées à l’encontre des clubs et des joueurs.

Toujours selon la même source, la situation financière de l’instance footballistique nationale est délicate. Celle-ci est due au manque de contrat de sponsoring, d’autant que les dépenses ont considérablement augmenté. C’est notamment le cas des diverses subventions accordées par la fédération aux clubs de différentes divisions.

La FRMF a d’ailleurs accusé beaucoup de retard dans le versement de ces subventions. Celles accordées aux clubs de première et deuxième division ont enregistré un retard de deux mois, alors que les subventions accordées aux clubs amateurs n’ont été versées qu’au début de cette semaine. Elles devaient être versées en septembre, détaillent toujours nos confrères arabophones.

Le même blocage touche les droits télé, qui ne suffisent pas à renflouer les caisses des différents clubs de la Botola Pro. Le journal rappelle que la FRMF a refusé jusque-là de conclure des contrats avec des diffuseurs étranges.

 

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous