Filinfo

Foot

Les Lions inquiétants à quelques jours de la CAN

© Copyright : DR
Avec deux défaites en autant de matches amicaux la semaine dernière, les Lions de l'Atlas semblent loin du compte à quelques jours du début de la Coupe d'Afrique des Nations. Analyse.
A
A

Certes, les matches amicaux ne remplacent pas la compétition, la vraie, mais ils permettent aux observateurs d'évaluer le comportement et le potentiel d'une équipe. Si le Maroc est considéré comme un favori de la Coupe d'Afrique des Nations qui démarre vendredi en Égypte, les prestations des Lions de l'Atlas face à la Gambie mercredi, et plus encore celle contre la Zambie hier, laissent perplexes.

La CAN c'est maintenant!
Deux matches deux défaites. Tel est le bilan des hommes de Renard lors des deux rencontres amicales disputées la semaine dernière. Face à la Gambie, une perte de balle au milieu du terrain a offert un boulevard aux Zambiens pour aller inscrire l'unique but du match. Hier contre la Zambie, il n'a fallu que 45 secondes aux adversaires du Maroc pour trouver la faille. Là encore la concentration n'y était pas.

Surpris par un ballon dans son dos, Dirar s'est contenté d'accompagner son attaquant sans réellement tenter d'intervenir. Résultat, Mwape profite d'un coup de billard (Saïss qui renvoie sur Bounou puis sur Mwape) pour casser l'ambiance.

Si les coups du sort font partie du jeu, ce but encaissé dès le début du match souligne une défaillance dans l'implication requise dès que retentit le coup de sifflet. Cela démontre aussi que ce match contre la Zambie n'a pas été abordé comme il le fallait, à savoir un dernier test avant la Coupe d'Afrique des Nations, avec tout le sérieux nécessaire. 

Une défense aux abois
Les Lions de l'Atlas n'avaient plus encaissé trois buts dans un même match depuis 2013 et une défaite 3-2 en Tanzanie en éliminatoires de la Coupe du Monde. Le score enregistré hier contre la Zambie (2-3) est venu sanctionner la performance d'une défense qui montre des signes inquiétants à quelques jours de l'ouverture de la CAN.

Déstabilisés d'entrée par l'ouverture du score, les partenaires de Benatia ont souffert face à une équipe qui a su profiter des lacunes de la défense marocaine. Manque de tonicité, de vitesse et de justesse dans les choix.

Le deuxième but zambien, signé Kangwa juste avant la mi-temps est caricatural. Alors que Romain Saïss se plaint après un contact au genou, l'arbitre ne signale pas de faute et la Zambie effectue la remise en jeu par une touche. Une action ultra rapide marquée par l'absence des défenseurs marocains, occupés à quémander une faute sur leur coéquipier. Impardonnable!

Que dire du troisième but zambien? Une frappe de 20 mètres qui fait mouche alors que la défense des Lions était en place. Malheureusement, sur le tir de Mwepu, la sortie d'Abdelhamid est tardive. L'attaquant a eu le temps d'armer et sa tentative a donné la victoire aux siens. Manque de coordination, de concentration et de tranchant dans les interventions, ce match contre la Zambie est le révélateur des failles du bloc défensif marocain.

Ziyech ne suffit pas
Double buteur face à la Zambie, Hakim Ziyech est LA satisfaction des matches amicaux disputés par les Lions de l'Atlas la semaine dernière. Le joueur de l'Ajax confirme son excellente saison avec son club.

Ses dribbles et ses inspirations attestent de son leadership technique, tout autant que ses buts. Il a eu le mérite d'égaliser en 1ère mi-temps d'une frappe lourde, puis de transformer le penalty obtenu par En-Nesyri en deuxième période.

Mais les performances du natif de Dronten (Pays-Bas) ne peuvent masquer à elles seules le niveau global affiché par l'équipe de Renard. Avec une possession de balle de 65%, le Maroc a dominé la Zambie dans le jeu mais pas dans l'efficacité. Les Marocains ont tiré 15 fois au buts pour 7 tirs cadrés seulement, alors que les Zambiens ont cadré 60% de leurs tentatives (4 sur 6). 

Au cours de ces matches amicaux le sélectionneur a utilisé trois avant-centres, Boutaïb, Hamdallah et En-Nesyri. Aucun d'eux n'a marqué même si le buteur d'Al Nassr a touché le poteau face à la Gambie, et que le joueur de Leganés a montré de bonnes dispositions hier face à la Zambie.

Mais le football se juge à la lumière des résultats, et ceux des Lions au cours de cette préparation à la CAN, n'invitent pas à l'optimisme.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Sauveur de l'Algérie, Bounedjah meilleur que Messi et Ronaldo

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

À la fin, c'est toujours le Sénégal qui perd

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. Marocains et Algériens à la frontière pour fêter le sacre des Fennecs


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Quand la Botola a mal à ses "samsaras"

Vrai homonyme, fausse recrue

Le duo Ahmad-Lekjaa reprend le dessus

La CAN rapporte gros à la CAF

Un duel algéro-sénégalais indécis

Renard laisse des questions sans réponse

WAC et Raja s’arrachent les mêmes joueurs

Casablanca n'aura pas son grand stade

Coulisses du divorce FRMF-Renard

Ahmad Ahmad passe outre le TAS