Filinfo

Foot

Les ouvriers du stade de Garoua entrent en grève

© Copyright : DR
Au Cameroun, les questions se posent concernant la livraison des différents chantiers de la CAN 2019, avant la fin de cette année. À Garoua les ouvriers font grève depuis le 3 juillet.
A
A

Pour réclamer leurs salaires à l'entreprise en charge de la construction du nouveau stade de Garoua, les ouvriers ont usé de tous les moyens. Le 3 juillet, ils sont entrés en grève. Ils bloquent l'accès au chantier, et exigent le règlement de 4 mois de salaire. 

C'est la panique au Cameroun, qui doit livrer les différents chantiers de la CAN 2019 avant le mois de novembre 2018. En juillet, tous les travaux ont déjà pris du retard. 4 stades d'entraînement, la construction d'un hôtel 4 étoiles et la réhabilitation d'un autre, n'ont pas encore été fait dans la capitale du Nord du pays. 


Lire aussi: Cameroun. CAN 2019: des retards préoccupants à Garoua


Ce jeudi, le président de l'entreprise en charge de la construction a essayé de rassurer le peuple camerounais, qui attend cette CAN avec impatience. Sur les ondes de la radio locale, il confie que les paiements se feront petit à petit, et que les ouvriers reprendront leurs postes dans les plus brefs délais. 

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Renard déclare sa flamme à Ziyech

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Ziyech le magnifique, héros d'une victoire historique

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. Les Lions domptent leur bête noire


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Le plan B de Naciri pour imposer Benzarti

Qui succédera au Raja de Casablanca ?

HUSA-Raja, le choc du week-end

Neymar remonté contre la presse

La presse camerounaise sereine

Un week-end avec plusieurs finales

Naciri-Girard, place au duel juridique

Le Maroc n'a jamais battu le Cameroun

Dembélé, un mauvais locataire

Les coachs continuent à défiler au WAC