Filinfo

Foot

Les sportifs vont payer moins d’impôts en 2020

© Copyright : DR
Le projet de loi de finances 2020 propose le relèvement à 50% de l'abattement applicable au salaire brut du sportif professionnel. Explications.
A
A

Le projet de loi de finances (PLF-2020) propose le relèvement du taux de l'abattement applicable au titre du salaire brut versé aux sportifs professionnel à 50%, selon la note de présentation de ce projet de loi.

L'augmentation de ce taux vise à permettre auxdits sportifs de financer leur repositionnement professionnel, étant donné la durée limitée de leur carrière (âge de retraite 35 ans en moyenne) et à faire face aux risques physiques potentiels liés à l'exercice de leur fonction, explique cette note publiée sur le site du ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration.

"Actuellement, pour la détermination du revenu net soumis à l'impôt sur le revenu au titre des salaires versés aux sportifs professionnels, il est appliqué un abattement forfaitaire de 40% sur le montant brut imposable desdits salaires", rappelle la même source.

À lire aussi: La Direction générale des impôts presse les clubs de la Botola D1

S'agissant de l'amélioration du régime fiscal applicable aux sociétés sportives, le PLF-2020 propose "l'exonération totale de l'impôt sur les sociétés (IS) pendant les cinq premiers exercices d'exploitation et l'application du taux du barème plafonné à 20% au-delà de cette période", et "la neutralité fiscale de l'opération d'apport par une association sportive d'une partie ou de la totalité de ses actifs et passifs à une société sportive, lorsque les éléments apportés sont inscrits dans le bilan de la société sportive concernée à leur valeur figurant au dernier bilan de clôture de l'association".

Ces deux mesures ont pour but d'accompagner la modernisation du secteur du sport et dans le cadre de la restructuration des associations et clubs sportifs et la constitution de sociétés sportives conformément aux dispositions de la loi n°30-09 relative à l'éducation physique et aux sports.

Par ailleurs, le PLF-2020 propose aussi d'exonérer des droits d'enregistrement, les actes par lesquels lesdites associations transfèrent, à titre gratuit et en pleine propriété, une partie ou la totalité de leurs actifs ou passifs, aux sociétés précitées.

Par Le360 (avec MAP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous