Filinfo

Foot

Les U23 seront fixés ce mardi sur leur sort

© Copyright : DR
Kiosque360. La sélection nationale U23 n'a pu aller au-delà du match nul (1-1) samedi soir au Grand stade de Marrakech. Un résultat qui complique sa tâche pour le match retour qui s’annonce explosif dans le chaudron de Bamako.
A
A

Le nul concédé par les U23 contre le Mali au Grand stade de Marrakech compromet les chances du Maroc de se qualifier à la CAN qui se jouera en Égypte en novembre prochain et qui sera synonyme d’une possible qualification aux JO de Tokyo 2020.

Selon Al Ahdath Al Maghribia du 9 septembre, il s’agit d’un résultat «piège» qui oblige les joueurs marocains à aller chercher, mardi prochain, un résultat positif au match retour à Bamako contre une équipe très puissante. Seule une victoire, ou un match nul avec plus d’un but partout, donnera au Maroc la chance d’être présent à la prochaine CAN U23, ce qui lui permettra également, en cas de bon classement, de se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Pour rappel, samedi à Marrakech, les Maliens ont été les premiers à ouvrir le score par l'intermédiaire d'Ibrahima Koné à la 27e minute, à la suite d'une contre-attaque bien maitrisée. Après la reprise, Youssef En-Nesyri égalise de la tête, bien servi par El Mourabit.

Lors de la CAN des U23 qui aura lieu en Égypte au mois de novembre, huit sélections vont se disputer les trois premières places qualificatives aux JO de Tokyo. De l’avis même du sélectionneur Patrice Beaumelle, le Maroc s’est compliqué la tâche en se contentant du nul face aux Maliens.

Cependant, Beaumelle continue à croire en un exploit de ses poulains à Bamako. "Je suis sûr que si la sélection nationale U23 parvient à développer à Bamako le même jeu de la deuxième mi-temps, nous aurons de fortes chances d'arracher la qualification", a-t-il relevé lors d’un point de presse à l’issue du match face au Mali.

Le sélectionneur a fait remarquer que le staff technique avait des contraintes au niveau du temps pour bien préparer la sélection marocaine à ces échéances.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous