Filinfo

Foot

L’EST et l’arbitrage, une histoire d’amour qui dure

© Copyright : DR
En cette finale de Ligue des Champions, le Wydad affronte l’Espérance de Tunis, mais pas seulement. L’histoire l’a prouvé, l’arbitrage favorise toujours les Tunisiens. Les détails.
A
A

De la finale aller de Ligue des Champions, l’histoire retiendra sans doute le but de Cheick Comara qui a maintenu le Wydad en vie. Mais il faudra également se souvenir que, une fois de plus, l’arbitre a avantagé l’Espérance.

Gehad Grisha a sorti l’une des pires prestations de la compétition. Il a commencé par sortir un carton jaune imaginaire à l’encontre d’Achraf Dari qui ratera le match retour. Mais le pire est à venir. Alors que le Wydad est mené 1-0 et que la première phase touche à sa fin, Ayoub El Amloud se joue de la défense adverse et place le ballon au fond de la cage du gardien tunisien. Sous la pression des joueurs de l’EST, Grisha décide de recourir à la VAR.

A la stupéfaction totale des joueurs du Wydad, il invalide le but d’El Amloud sous prétexte que le ballon a touché la main d’Ismail Haddad.

Quelques minutes plus tard, Michel Babatunde profite d’un cafouillage dans la surface et envoie le ballon vers les filets, mais sa frappe est contrée par un défenseur de l’Espérance qui a utilisé sa main pour couper la trajectoire au ballon.

À lire aussi: Grisha, suspendu par la CAF, maintenu par la FIFA?

Tout le Complexe Moulay Abdellah retient son souffle pendant cinq longues minutes durant lesquelles l’arbitre égyptien a revu l’action à plusieurs reprises. Mais au final, c’est le coup d’éclat, puisque Grisha décide qu’il n’y a pas penalty. 

Au lendemain de ce scandale, le Wydad saisit la Confédération africaine de football pour protester contre l’arbitrage de l’Égyptien. Le sentence de la CAF ne tarde pas à tomber: Grisha est suspendu pour une durée de 6 mois.

A ce stade, il devient inutile de savoir si oui ou non l’arbitre égyptien ira passer ses vacances en Tunisie cet été. Mais la vraie question est de savoir pourquoi les arbitres qui officient les matchs importants de l’Espérance de Tunis en compétitions africaines sont toujours sanctionnés par la Confédération africaine.

Tout commence par cette finale de l’édition 1999. Ce 12 décembre 1999, le Raja de Casablanca défie l’équipe la plus crainte du continent, dirigé par l’influant membre de la CAF, Slim Chiboub

Un match qui débute mal pour les représentants du Maroc. Au bout de quelques minutes de jeu seulement, l’arbitre capverdien Manuel Monteiro Duarte expulse le capitaine rajaoui, Abdelatif Jrindou et offre un penalty imaginaire aux locaux.

Heureusement pour les Verts, leur gardien Mustapha Chadli repousse le ballon de Walid Azzaiz, avant de refaire la même chose lors de la séance fatidique des tirs au but et offrir au Raja son troisième et dernier sacre en C1.

L’autre cas, lui, ne remonte qu’à 2010. Une demi-finale retour de Ligue des Champions remporté par l’EST face aux Égyptiens d’Al Ahly (1-0, 2-1 à l’aller) grâce à un but marqué de la main par l’attaquant nigérian Michael Eneramo et validé par l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey.

8 ans plus tard, les Tunisiens se hissent pour la finale aux dépens des Angolais de Primeiro Agosto. Une qualification entachée par la suspension par la CAF du Zambien Janny Sikazwe, accusé de corruption.

À lire aussi: Où et quand voir la finale Espérance-Wydad?

En finale de la même édition, face à Al Ahly, l’Algérien Mehdi Charef a été également suspendu.

Dans une récente sortie médiatique de Slim Chiboub, l’homme d’affaires tunisien et beau-fils de l’ancien président Zine el-Abidine Ben Ali, a affirmé que les Tunisiens qui occupaient de hautes fonctions à la CAF, aidaient les clubs et leur pays pour “obtenir l’organisation de grandes compétitions et choisir les arbitres”. Serait-ce toujours la cas aujourd’hui?

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Coupe Mohammed VI
Foot Coupe Mohammed VI

Pourquoi le Raja et le Wydad ont été convoqués par le ministère de l’Intérieur?

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

EST-WAC: le TAS reporte son verdict

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

EST-WAC: le Tribunal Arbitral du Sport se prononce aujourd'hui


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

Les sportifs paieront l'impôt

Verdict du TAS en novembre pour WAC-EST

Feu vert pour le VAR en Botola

A joueurs ultra-payés, clubs puissants

Vers l’Ultime combat de Badr Hari

En 4 matchs, Vahid a testé 32 joueurs

Un Cityzen futur Lion de l'Atlas

N'golo Kanté interesse le Real

Le coach «local» remonté contre Vahid

Les matchs en retard plombent la Botola