Filinfo

Foot

L'hésitation des binationaux inquiète Halilhodzic

Yassine Benrahou portant le maillot de Nîmes. © Copyright : DR
Kiosque360. Plusieurs joueurs d'origine marocaine ont exprimé leur hésitation quant à porter le maillot de l'équipe nationale après s'être une première fois montré motivés. Une situation qui inquiète le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic.
A
A

Nouveau casse-tête pour Vahid Halilhodzic, déjà embêté par le chamboulement du calendrier sportif suite à la propagation mondiale de la pandémie du nouveau coronavirus.

L'entraîneur des Lions de l'Atlas doit en effet composer avec de nombreuses hésitations de certains binationaux qui s'étaient montré disposés à porter le maillot de l'équipe nationale, rapporte le quotidien Al Massae du weekend des 23 et 24 mai.

C'est le cas notamment de l'attaquant du FC Twente, Rafik Zakhnini, prêté par la Fiorentina au club néerlandais. Ce dernier n'a toujours pas tranché entre le Maroc et la Norvège, son pays d'adoption avec lequel il a joué pour les différentes sélections des catégories d'âge inférieures, détaillent nos confrères arabophones. Dans une déclaration à la presse, Zakhnini affirmé qu'il n'était pas pressé quant à choisir la sélection avec laquelle il souhaite  évoluer.

Même situation pour le joueur de Nîmes, Yassine Benrahou, qui vient de nier à la presse française avoir choisi de porter le maillot du Maroc, alors qu'il avait pourtant été convoqué par le sélectionneur Vahid Halilhodzic pour participer aux éliminatoires de la CAN 2021.

Tout en déclarant être fier d'avoir été appelé par le sélectionneur du Maroc, Benrahou a admis ne pas avoir décidé quel maillot allait-il porter. Rappelons que Benrahou est détenteur de la triple nationalité: marocaine, française et algérienne. 

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Lions de l'Altlas
Foot Lionnes de l'Atlas

2 commentaires /

  • Othmane Jazouli
    Le 23 May. 2020 à 08h15
    Et c'est tant mieux. C'est censé être une séléction nationale, pas internationale. Ces joueurs sont censés représenter le football de leur pays, la qualité de formation de leur pays. Il faut en finir avec les deux poids deux mesures. À quoi bon essayer d'améliorer le niveau de la Botola et des centres de formation marocains si à la fin les Marocains ne sont pas séléctionnés. Il faut en finir avec le shopping de mercenaires en Europe.
  • reserak
    Le 23 May. 2020 à 07h09
    Au Maroc ils ont l'habitude de claquer les doigts et tout suit, Il faut vivre avec le temps. les jeunes nés en Europe n'ont rien a comparer avec ceux qui sont nés au Maroc. Le pire la majorité ne veulent plus aller au Maroc passer leurs vacances.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous