Filinfo

Foot

Lloris-Courtois: le match dans le match

© Copyright : DR
Kiosque360. Alors que la France s’apprête à jouer la Belgique, mardi 10 juillet, pour le compte de la première demi-finale de la Coupe du monde Russie 2018, zoom sur un duel que tout le monde attend. Celui qui opposera le gardien des tricolores, Hugo Lloris, à celui des Diables rouges, Thibault Courtois.
A
A

La première demi-finale de la Coupe du monde, qui opposera mardi 10 juillet la France à la Belgique, sonne comme un derby inédit entre deux voisins européens. Mais il existe un match dans le match, comme le rappelle le site sportif de la radio française Europe 1. Il s’agit du duel qui opposera les gardiens de buts des deux sélections : le Belge Thibault Courtois et le Français Hugo Lloris. Et qui mieux qu’Olivier Giroud pour se prêter au jeu de la comparaison puisqu’il joue en club avec Courtois et en sélection avec Lloris.

«Observateur privilégié des performances des deux portiers en qualité d’attaquant des Bleus et des Blues de Chelsea, Olivier Giroud s’est prêté au jeu de la comparaison, ce dimanche, en conférence de presse», écrivent nos confrères qui rapportent les déclarations de Giroud à propos de Courtois:  «C’est un rempart difficile à tromper. Il est très bon dans cette Coupe du monde, et il a une solide défense devant lui. Il y aura des brèches à créer et je suis persuadé qu’on arrivera à percer cette muraille. Il en a d’ailleurs pris quelques-uns à l’entraînement…».

Pour Giroud, les deux gardiens ont tout de même quelques points communs: «Ils sont tous les deux gauchers. Leur pied droit, c’est un peu le même, ils ne l’utilisent pas beaucoup. Et ils sont très bons sur leur ligne». Mais pour Giroud, Lloris reste meilleur: «Hugo est plus tonique, plus explosif, il compense sa taille qui est moins importante», même si Thibaut  «a une envergure assez impressionnante, il est difficile à battre sur ses côtés. Il va chercher des ballons dans des zones où on pense pouvoir le battre. C’est un très bon gardien, je lui ai déjà marqué quelques buts avec Arsenal. J’espère bien le faire mardi».

Pour les amateurs de statistiques, Lioris (31 ans) et Courtois (26 ans) ont joué lors de la saison écoulée en Premier League et autres coupes anglaises respectivement 55 matchs et 59 matchs. Le Français a encaissé 53 buts contre 58 pour le belge, soit pratiquement la même moyenne.

Lors du présent Mondial, les deux gardiens sont à égalité parfaite, puisque Courtois a encaissé 5 buts en 5 matchs, au moment où Lloris a pris 4 buts en 4 rencontres (absent lors de France-Danemark: 0-0).

Ce sont finalement les attaquants de cette première demi-finale du Mondial qui créeront un déséquilibre entre ces deux grands portiers. Mais là, la balance risque de pencher du côté de Courtois puisque son attaque a déjà fait mouche 14 fois en 5 matchs, contre 9 buts à l’actif des Coqs.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Economie
Foot Economie

Combien a rapporté le Mondial à la Russie?

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Koscielny, l'homme qui souhaitait le malheur des Bleus

Foot Time Magazine
Foot Time Magazine

Kylian Mbappé, a star is born


1 commentaires /

  • Verso
    Le 09 Jul. 2018 à 23h07
    Message à la fédération de foot Marocaine ; virez Renard et embauchez Thierry Henry..le T3 des belges !!
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Idrissi est Lion, reste l’aval de la FIFA

Un rythme effréné attend les clubs marocains

Les Ultras anti-Fakhir s'expliquent

Le Qatar associerait l’Iran au Mondial 2022

Où va l'argent du football?

La menace de trop contre Fakhir

Le Hassania d'Agadir parle leadership

Vers un 6e Ballon d’or pour Ronaldo?

C'est parti pour les coupes de la CAF

Maroc-Cameroun, ça se prépare