Filinfo

Foot

Malango persona non grata au Congo

© Copyright : DR
Kiosque360. Pour lui éviter d’éventuelles complications au Congo à cause de son transfert litigieux, le Raja de Casablanca, qui affronte Vita club vendredi à Kinshasa, a préféré laisser Ben Malango à Casablanca
A
A

Le Raja de Casablanca ne pourra pas compter sur son attaquant principal Ben Malango lors du prochain déplacement à Kinshasa au Congo. Le Raja, pour rappel, affronte ce vendredi, Vita club au titre de la 2e journée de la Ligue des champions africaine.

Jawad Ziyat, en consultations avec le joueur congolais, a préféré éviter que dernier fasse un voyage qui peut s’avérer dangereux pour lui. En effet, son ancien club, le TP Mazembe, considère que le joueur est en situation de fuite, nous apprend le quotidien arabophone Al Akhbar dans son édition du jeudi 5 décembre. 

Pour le président du TP Mazembe, Malango est toujours un joueur de son club, et la FIFA n’a toujours pas statué de façon définitive sur cette affaire. Justement, le joueur ne possède qu’une autorisation provisoire de la FIFA, ce qui lui a permis d’ailleurs de s’engager avec le Raja de Casablanca. Une problématique déjà soulevée, en vain, par le Wydad auprès de l’UAFA en vue de disqualifier Malango de la Coupe Mohammed VI.

Selon le quotidien arabophone, Malango ne sera pas le seul joueur absent pour ce match. Quatre autres joueurs ne feront pas le déplacement à Kinshasa. Il s’agit de Badr Benoun, qui a contracté une blessure lors du dernier match face à l’Espérance de Tunis, ou encore Omar Boutayeb et Omar El Arjoune qui sont toujours indisponibles pour cause de blessure. Le cas Abdelillah Hafidi est par contre un peu plus compliqué. Le joueur a repris les entraînements, mais le staff médical préfère le ménager pour ne pas rompre son processus de rétablissement. Le joueur est attendu pour le prochain match des vert et blanc en Botola face au Moghreb de Tetouan.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous