Filinfo

Foot

Mali: Giresse démissionnaire, le Maroc fait sa première victime

© Copyright : Le360
Alain Giresse, n'est plus l’entraineur de la sélection malienne. L’ancienne gloire de l’équipe de France quitte son poste de sélectionneur deux ans après son retour, lui qui avait entrainé le Mali dans le passé (de 2010 à 2012). Les mauvais résultats des Aigles ont fini par le pousser vers la sortie.
A
A

Le Maroc a fait un malheureux. Alain Giresse, le sélectionneur du Mali a démissionné de son poste . Les Aigles du Mali sont quasiment certains de ne pas prendre part au Mondial (Russie 2018) mais la déroute face au Maroc (6-0au match aller des éliminatoires, 4e journée) a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Depuis, le sélectionneur a été poussé vers la sortie par une bonne partie des supporters maliens qui sont allés jusqu'à boycotter le match Mali-Maroc pour signifier leur mécontentement. "C’était devenu compliqué pour moi. Il y a des moments où il faut savoir arrêter. C’est une démission mais pas à l’amiable", a-t-il affirmé au site officiel de la CAF.

Les Maliens ont certainement oublié que c’est ce même Alain Giresse qui avait conduit le Mali à la troisième place lors de la CAN 2012, en s’offrant le Ghana (2-0) contre toute attente. 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Mondial 2018
Foot Mondial 2018

Mondial 2018: la Côte d'Ivoire et le Mali se neutralisent et donnent l'avantage au Maroc

Foot Mondial 2018
Foot Mondial 2018

Mondial 2018: suivez en direct Mali-Côte d'Ivoire à 20h

Foot Mondial 2018
Foot Mondial 2018

Mondial 2018: et si le Mali battait la Côte d'Ivoire ce soir


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

Le WAC vise la tête du groupe C

Le DHJ de Talib défie le Sétif de Taoussi

La FIFA interdit les retards de salaires

Le Real, c'est l'Eden pour Hazard

La Maroc s'en sort avec une médaille d'or

Le MAT tourne la page Abroun

Botola: l'inégalité des chances programmée

Russie 2018 passe le témoin à Qatar 2022

L'endurance croate donne une peur bleue

FRMF: les rapports et les leçons du Mondial