Filinfo

Foot

Mali: inquiet pour sa propre sécurité, Alain Giresse démissionne

© Copyright : DR
Alors que le Mali est quasiment éliminé de la course à la Coupe du monde 2018, Alain Giresse, inquiet pour sa sécurité, a annoncé qu’il quittait son poste de sélectionneur.
A
A

Le Français Alain Giresse, visiblement inquiet pour sa "propre sécurité" après l'élimination virtuelle du Mali des qualifications du Mondial-2018, a démissionné de son poste de sélectionneur, a annoncé jeudi sa fédération (Femafoot).

"Effectivement, Giresse nous a présenté sa démission mercredi, a expliqué Boubacar Baba Diarra, le président de la Femafoot. Il dit ne plus pouvoir psychologiquement diriger l'équipe. De plus, il dit agir ainsi pour sa propre sécurité."

"Cela devenait trop difficile", a expliqué à l'AFP l'ancien milieu de l'équipe de France championne d'Europe en 1984. "La déception n'est pas tant sportive que née d'une incompréhension. On a fixé à cette équipe des objectifs qu'elle ne peut pas atteindre."

Fragilisé par la pression populaire à la suite d'un mauvais enchaînement de résultats, le technicien de 65 ans a donc jeté l'éponge à trois mois de la fin d'un contrat qui expire le 30 Novembre 2017. Après une décevante CAN-2017 au Gabon, avec une sortie dès le premier tour, ses "Aigles" occupent la dernière place du groupe C de qualifications au Mondial-2018.

A cinq longueurs du leader du groupe C, la Côte d'Ivoire, le Mali n'a plus que d'infimes chances de qualification à deux journées de la fin. "Nous allons convoquer une réunion d'urgence ce jeudi 7 septembre pour décider de la suite puisque l'on joue début octobre contre la Côte d'Ivoire à Bamako (NDRL: le 6 octobre pour l'avant-dernière journée des qualifications au Mondial)", a ajouté M. Baba Diarra.

La lourde défaite 6-0 du Mali le 2 septembre au Maroc puis le nul 0-0 mardi au retour lors de la 4e journée des qualifications au Mondial ont "pesé" dans la décision du technicien français, selon la fédération. Après sa démission, Alain Giresse a aussitôt quitté Bamako pour la France.

"Nous avions une équipe à reconstruire après le départ de nombreux cadres comme Seydou Keita, Cédric Kanté, Bakaye Traoré ou Mustapha Yatabaré, et une équipe ne se reconstruit pas du jour au lendemain. Face aux meilleures équipes africaines, on ne passe pas", a expliqué "Gigi".

La direction technique nationale devrait assurer l'intérim à la tête des "Aigles" en attendant le recrutement d'un nouveau sélectionneur. Habitué à l'Afrique, Giresse a dirigé le Mali à deux reprises de 2010 à 2012 puis de 2015 à 2017. Il a également été sélectionneur du Gabon (2006-2010) et du Sénégal (2013-2015).

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Mondial 2018
Foot Mondial 2018

Mondial 2018: la Côte d'Ivoire et le Mali se neutralisent et donnent l'avantage au Maroc

Foot Mondial 2018
Foot Mondial 2018

Mondial 2018: suivez en direct Mali-Côte d'Ivoire à 20h

Foot Mondial 2018
Foot Mondial 2018

Mondial 2018: et si le Mali battait la Côte d'Ivoire ce soir


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

Le Raja en déplacement périlleux à Abidjan

L'Angleterre veut truster le Mondial 2030

Ouvriers de Qatar 2022, un souci mondial

Le WAC vise la tête du groupe C

Le DHJ de Talib défie le Sétif de Taoussi

La FIFA interdit les retards de salaires

Le Real, c'est l'Eden pour Hazard

La Maroc s'en sort avec une médaille d'or

Le MAT tourne la page Abroun

Botola: l'inégalité des chances programmée