Filinfo

Foot

Man Utd-PSG, ce choc où tout peut arriver

© Copyright : DR
Un Paris Saint-Germain sans Neymar et Cavani face à un Manchester United reboosté depuis le départ de Mourinho...l'affiche du soir est riche en incertitudes. Voici les bonnes raisons de ne pas rater ce choc des 8es de finale de la Ligue des Champions.
A
A

Le PSG qui veut rêver plus grand a le privilège de se retrouver ce soir au théâtre des rêves. Le club français affronte Manchester United en 8es de finale aller de la Ligue des Champions, à 21 heures. C’est privé de ses stars, Neymar et Edinson Cavani, qu’il tentera de briser la malédiction des 8es (les Franciliens ne les dépassent plus depuis 2 saisons).

Les Français doivent éviter de craquer encore face à un grand d’Europe (comme contre le Barça en 2017 et le Real l’an passé), tout en faisant face à de multiples forfaits. Une situation devenue habituelle pour les Parisiens.

Lire aussi: Paris privé de ses stars face à Manchester

Paris n’est plus favori

Premier d’un groupe de la mort qui comptait aussi Liverpool, vice-champion d’Europe en titre, et Naples, le PSG pouvait considérer Manchester United comme un tirage facile. "On se disait: wow, ce sera un défi difficile", affirmais même Ole Gunnar Solskjaer, l'entraîneur mancunien, hier. Mais tout a changé depuis.

Les Red Devils ont d’abord beaucoup changé depuis l’arrivée du Norvégien sur le banc. Ils comptent 10 victoires et un nul en 11 matchs joués; un bilan quasi-parfait.

Paris, au contraire, vit une authentique épidémie. Marco Verratti a d’abord été victime d’une entorse à la cheville, le 19 janvier, avant de revenir ce week-end juste à temps. Mais Neymar, Edinson Cavani et Thomas Meunier se sont tous blessés début février. "C'est bénéfique pour nous", avoue l'attaquant mancunien, Anthony Martial.

Thomas Tuchel, l’entraîneur parisien, ne veut pas adopter un système de jeu défensif pour autant. "On joue offensif. C'est dans notre ADN. Nous sommes là pour marquer", déclare le technicien. Kylian Mbappé et Angel Di Maria, auront la lourde tâche de faire oublier les absences de Neymar et Cavani, indisponibles pour le retour aussi.

Pogba la menace

L’atout principal de Manchester United, c’est Paul Pogba. Le capitaine parisien, Thiago Silva, considère même que c’est "le joueur référence de cette équipe".

En conflit permanant avec José Mourinho, il respire depuis le départ du technicien portugais. La Pioche a marqué 6 buts et délivré 5 passes décisives depuis l’arrivée de Solskjaer. Ironie du sort, le champion du monde est souvent présenté comme une cible du club parisien.

"Je connais Paul depuis longtemps, on a joué des matchs Allemagne-France chez les jeunes, quelques fois, on a arrêté Paul (rires), il est capable de tout faire. Mais on a aussi des joueurs capables de l’arrêter", déclare Julian Draxler au sujet du Français.

Le cadre est posé et Old Trafford s'apprête à vivre une très belle soirée de football avec cette affiche alléchante. C'est un véritable choc de très haut niveau qui attend les acteurs ce soir au théâtre des rêves. Ole Gunnar Solskjaer et les Red Devils vont-t-ils étirer leur série d'invincibilité? Que vaut Paris sans Neymar et Cavani? Les réponses à ces questions et à bien d'autres aux alentours de 23 heures.

 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Paris Saint-Germain
Foot Paris Saint-Germain

Arsène Wenger annoncé à Paris

Foot Ligue des champions
Foot Ligue des champions

Andrea Pirlo tacle les Bianconeri

Foot Paris Saint-Germain
Foot Paris Saint-Germain

Vidéo. Le chef-d'oeuvre d'Angel Di Maria


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

L’arbitre a fauté lors de FUS-WAC

Chocs et matchs des extrêmes en 19e journée

Le Raja déjà dos au mur

Breakdance aux JO? Oui, mais…

Hachim Massour se soigne à Milan

Le WAC, un rouleau compresseur

MCO-RSB, le match de tous les désordres

Ronaldo n’a pas porté la Vieille dame

L'échange d'arbitres officialisé avec l’Afrique

La FRMA rate un championnat du monde