Filinfo

Foot

Manchester City et les paradis fiscaux

© Copyright : DR
La tempête Football Leaks se poursuit pour Manchester City. Pour contourner les règles du fair-play financier, le club anglais a rémunéré son ancien coach Roberto Mancini via des sociétés offshores basées à l’île Maurice.
A
A

Des documents officiels, analysés par l’hebdomadaire italien “L’Espresso”, montrent comment Manchester City a contourné les règles du fair-play financier. Selon les dernières révélations, les Citizens ont payé une partie du salaire de leur ancien manager, Roberto Mancini (de 2009 à 2013) via des sociétés offshores basées à l’île Maurice. Le but était de réduire la masse salariale du club, tout en présentant des comptes en conformité avec les normes du fair-play financier.

Le média italien précise que la transaction s’effectuait par la banque Barclays dont le propriétaire du club Cheikh Mansour bin Zayed al-Nayhan, est actionnaire. Chose qui a facilité la tâche aux dirigeants du club anglais, tout en gardant l’opération dans le plus grand secret.

Roberto Mancini faisait donc l’objet de factures établies par des sociétés offshores, comme Sparkleglow ou IIS. Elles étaient justifiées comme étant des prestations de consulting relatives au football. Des factures dont les sommes atteignaient plus de 3,6 millions d’euros. L'Italien était donc le "consultant" le mieux payé du monde.

Lire aussi: Voici comment Infantino a couvert la fraude de Man City

 

 

 

 

Par Rajaa Laâssouli
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Manchester City
Foot Manchester City

Un contrat en or attend Guardiola

Foot Premier League
Foot Premier League

Manchester City perd son capitaine

Foot Angleterre
Foot Angleterre

Vidéo. Manchester City réalise un triplé inédit


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Beni-Mellal investit dans le football

L'Affaire Hamdallah, dieu merci, est close

La CAF adopte le nouvel arbitrage

José Mourinho n’a plus la cote

Une CAN juteuse pour qui ira loin

Le Wydad en stage à Monastir?

La CAF inquiète après le décès de Morsi

Nasser al-Khelaïfi parle de Neymar et Mbappé

Le moral des Lions de l'Atlas inquiète

Ahmed Ahmed rassure sur la CAF