Filinfo

Foot

Maradona, l’éternelle résurrection

© Copyright : DR
Kiosque360. Après des années d’échecs professionnels et d’excès, Maradona semble chercher la rédemption dans le club mexicain de Dorados. Il revient au pays où il est devenu ce qu’il est, avec l’espoir d’un nouveau départ.
A
A

Dieu vivant du football et rockstar aux scandales à répétition, Diego Maradona renaît de ses cendres chaque fois qu'on le donne pour mort. Cet été encore, lors de la Coupe du monde de Russie, Maradona a frôlé la crise cardiaque lors du match de l’Albiceleste contre le Nigeria.

Prenant tout le monde de court, «El pibe de oro» atterrit dans un club de D2 du Mexique, Dorados Sinaloa, fief historique du narcotrafic mexicain et dernier club où avait joué un certain Pep Guardiola, peut-on lire sur le portail d’Eurosport du 11 octobre.

Pour lever tout malentendu, à sa manière, Maradona déclare que son addiction à la cocaïne fait désormais partie du passé et affirme son intention de s'occuper du club Dorados comme s'il avait "un nouveau-né" dans ses bras !

Le retour d’El Diez au Mexique comporte un brin de spiritualité pour celui qui a gagné presque seul la Coupe du monde de 1986. C’est dans l’enceinte d’Estadio Azteca qu'il a été canonisé quand il a mystifié la défense anglaise avec sa «main de Dieu», avant de soulever la Coupe du monde quelques jours après.

Quand il a signé pour les Doratos, Maradona a été moqué par la majorité des observateurs. Mais peu importe, pour ses défenseurs, sa présence dans le vestiaire ne peut que motiver des joueurs aux CV modestes.

Pour son premier entraînement dans une ville plus branchée base-ball, où les Dorados n'ont jamais attiré les foules, cinq mille Mexicains sont venus regarder un Maradona diminué physiquement en raison d’une opération au genou. Maradona a regardé en face la tribune, lui a souri franchement, elle lui a répondu en chantant à sa gloire : "olé, olé, olé, Diego, Diego". Une ovation qui devait faire plaisir au joueur toujours près des stars et jamais loin des tribunes.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Mexique
Foot Mexique

Première défaite pour Maradona

Foot Cinéma
Foot Cinéma

La vie de Maradona bientôt au cinéma

Foot Diego Maradona
Foot Diego Maradona

Maradona, joue-la comme Mendoza


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Mais pourquoi choisissent-ils le Maroc?

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Kiosque

Trois clubs sans stade fixe

Oussama Idrissi prochain Lion de l’Atlas?

Diego Simeone piste un gardien marocain

Les vérités de Luka Modric

Zakaria Hachimi passera l'hiver à l'AS FAR

Le FUS revalorise ses anciens joueurs

Lekjaa fait faux bond aux Lions de l'Atlas

Schumacher, tel père tel fils?

Les 15 secondes qui ont sauvé les Lions

La Fédération comorienne risque gros