Filinfo

Foot

Maroc-Côte d'Ivoire: la COP22 perturbe le match de l’équipe nationale

© Copyright : DR
Kiosque360. La rencontre des Lions de l’Atlas coïncide avec la COP22 à Marrakech, chose qui pourrait perturber son organisation.
A
A

La prochaine rencontre de l’équipe nationale est prévue pour le 12 novembre prochain face aux Ivoiriens sur la pelouse du Grand stade de Marrakech. Une date qui coïncide avec l’organisation de la COP22 dans la ville ocre.

Dans son édition du 7 novembre, le quotidien arabophone Al Ahdat Al Maghribya cite une source qui explique que la COP a perturbé l’organisation de la rencontre comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde 2018.

Les organisateurs de la COP22 ont réservé environ 15.000 chambres dans les grands hôtels de Marrakech. Ce qui aurait posé quelques problèmes pour la Fédération royale marocaine de football pour trouver un hébergement à l’équipe ivoirienne. Pour les Lions de l’Atlas, la Fédé a choisi un hôtel à 2 kilomètres seulement du stade. Alors que pour les membres fédéraux la tâche n’a pas été facile et aucune chambre n’a pu être assurée.

L’organisation de la COP22 a aussi imposé aux organisateurs de la rencontre footballistique de multiplier les réunions avec les responsables sécuritaires pour le bon déroulement du match qui devrait se jouer à guichets fermés, soit avec au moins 35.000 spectateurs.

D’un autre coté, la publication explique que la FRMF attend toujours la confirmation concernant la visite du président de la FIFA, Gianni Infantino. Ce dernier est normalement attendu pour le 10 ou le 11 novembre à Salé. Il devrait y inaugurer, en compagnie du président de la FRMF, Fouzi Lakjaa le centre Maamoura après sa rénovation. Le nouveau patron du football mondial partira ensuite à Marrakech pour assister à la rencontre des Lions.

Les poulains d’Hervé Renard débuteront donc les préparatifs pour ce match capital lundi 7 novembre avec l’absence de quelques internationaux qui devraient rejoindre le groupe tout de suite après.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous