Filinfo

Foot

Maroc-Côte d’Ivoire: le match de l’intox a débuté

© Copyright : DR
Kiosque360. La presse ivoirienne semble disséquer les déclarations d’Hervé Renard et suivre de près la mobilisation des Marocains pour le choc du 11 novembre entre les deux pays. Les détails.
A
A

Les dernières déclarations d’Hervé Renard ne sont pas du goût de la presse ivoirienne et elle le fait savoir, indique Al Akhbar du 20 octobre. Pour nos confrères ivoiriens, les déclarations du «sorcier blanc» entrent dans le cadre, de ce qu’ils ont appelé une guerre psychologique menée par Renard contre les «Éléphants» avant le match décisif qui les opposera aux Lions de l’Atlas lors de la dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

En effet, la sortie d’Hervé Renard, dans laquelle il explique qu’il y a une mobilisation générale au Maroc dans le but de remporter le billet qualificatif à la Coupe du monde, a été perçue comme une salve lancée par le coach contre ses anciens joueurs. En réaction, la presse ivoirienne a demandé aux instances footballistiques locales d’être derrière l’équipe, et poussé la Fédération ivoirienne de football (FIF), présidée par ‎Augustin Sidy Diallo, à réagir et à inviter plusieurs anciennes gloires du football ivoirien à assister au match.

Par ailleurs, le sélectionneur ivoirien Marc Wilmots a rappelé plusieurs joueurs qui étaient absents lors des derniers matchs. Il s’agit de Wilfred Zaha (Crystal Palace), Seydou Doumbia (Sporting Lisbonne) et de Jean Michaël Seri (OGC Nice). Ces trois noms font la pluie et le beau temps dans leurs équipes respectives, mais étaient boycottés par le tacticien belge. Doumbia a déclaré qu’il répondrait présent si Wilmots venait à faire appel à lui et que tous les Ivoiriens doivent soutenir leur équipe nationale, car le destin des Eléphants est entre leurs mains vu que le match se joue à domicile.

Côté marocain, l’attaquant de l’équipe nationale et de Malatyaspor, Khalid Boutaib, s’est confié au journal «Jeune Afrique» à propos des deux derniers matchs des Lions, ainsi que sur la réunion qu’a tenue Hervé Renard avec les joueurs à la fin de la concentration. Boutaib assure que le technicien français n’a pas évoqué la rencontre contre la Côte-d’Ivoire et a préféré axer son allocution devant les joueurs sur la nécessité de se concentrer sur leurs clubs respectifs et sur leur condition physique.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Mondial 2018; Maroc-Côte d'Ivoire
Foot Mondial 2018; Maroc-Côte d'Ivoire

Hervé Renard: «Nous avons les moyens de nous qualifier pour le Mondial au cœur même d’Abidjan»

Foot Mondial 2018; Maroc-Côte d'Ivoire
Foot Mondial 2018; Maroc-Côte d'Ivoire

Les choses sérieuses commencent pour les Lions de l’Atlas

Foot Hervé Renard
Foot Hervé Renard

Hervé Renard : «Je suis venu au Maroc pour qualifier les Lions de l’Atlas au Mondial 2018»


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Kiosque

Mondial maroco-algérien? El Khalfi évasif

L'autocritique et la confiance de Dirar

Le FC Bâle intéressé par Ahaddad

La barbichette porte-bonheur de CR7

Le Maroc a gagné une équipe d’avenir

Les lions ont stressé le président portugais

Ça se gate entre Benatia et Hadji

Lions de l'Atlas: autopsie d'une élimination

Mondial 2030: Le Maroc en solo?

120 millions de dirhams pour le Mondial russe