Filinfo

Foot

Mercato: Angela Merkel dénonce l'inflation qui touche le football

© Copyright : DR
La chancelière allemande, Angela Merkel, a sévèrement critiqué les prix de transfert des footballeurs lors du mercato. Elle demande à la FIFA et l'UEFA de réglementer ces transactions et de garder un plus grand équilibre sportif.
A
A

Dans une interview accordée au quotidien Mittelbayerische Zeitung, Angela Merkel a sévèrement critiqué la flambée des prix lors du mercato. "Je vois les développements financiers dans le football professionnel avec un oeil aussi critique que beaucoup d'autres. De telles sommes sont incompréhensibles pour le commun des mortels", a-t-elle affirmé.

La chancelière allemande a souhaité un renforcement de règles. Elle appelle la FIFA et l'UEFA de garder un plus grand équilibre sportif entre les clubs pour éviter de voir les sommes grimper de plus en plus.

Merkel a certainement suivi le feuilleton Neymar et son transfert du Barça au Paris Saint-Germain contre la somme de 222 millions d'euros, devenant ainsi le joueur le plus cher dans l'histoire du football.

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Paris Saint-Germain
Foot Paris Saint-Germain

Neymar veut gagner la Ligue des champions

Foot Business
Foot Business

Le Real Madrid, club le plus "bankable" du monde

Foot Algérie
Foot Algérie

Vidéo. Quand les supporters enterrent Bouteflika


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Alléchant FUS-WAC et explosif MAT-IRT

Nawal et Hajij en course pour le CIO

Le Mondial 2030 s’éloigne du Maroc

Buffon et Neymar se liguent pour le PSG

Un maroco-mauritanien très convoité

Naciri s'en remet à la CAF

4 millions de fans du Real au Maroc

Monaco vire son vice-président

WAC et Raja joueront à la même heure

Talbi Alami recale la société du Raja