Filinfo

Foot

Messi, mais non!

© Copyright : DR
Presque invisible lors de la rencontre entre l'Argentine et une superbe équipe de Croatie, Messi n'a pas été le messie pour ses coéquipiers. Léo et l'Albiceleste ont passé une soirée cauchemardesque.
A
A

Méconnaissable, éteint, sans audace ni agressivité, Lionel Messi n’a été que l’ombre de lui-même devant la Croatie. Une occasion ratée devant le portier croate à la Onzième minute et plus rien en première mi-temps. Et pourtant, il n'y avait aucun marquage à la culotte sur lui.

Après le but croate survenu suite à une bourde du gardien Caballero, on s’attendait à un sursaut du quintuple ballon d’or. Il n’en fut rien. Une timide accélération en seconde mi-temps et puis s’en va! Jamais on a vu un Messi aussi effacé, aussi fade. Ce soir là,  le capitaine Léo a failli à son rôle de maître d'équipage. Il n' a rien fait pour empêcher le naufrage du bateau argentin. Il s'est contenté de voir la tempête croate frapper de plein fouet le navire de l'Albicelecte.

Et jamais on a vu Léo s’emporter dans un geste de nervosité aussi fort que lorsqu’il fut accroché par Strinic à la 73e minute de la rencontre. On a vu un capitaine impuissant et manquant de créativité et d'improvisation pour sauver son équipage d'un naufrage certain, pour empêcher une sortie dont les prémices se sont dessinées ce soir-là.

Au vu de la prestation de Messi lors des deux premières rencontres du Mondial , on peut dire sans trop de risque de se tromper que la Pulga et l’Argentine ne sont pas loin de la sortie. Ce qui est presque sûr aussi, c’est que Messi a compromis ses chances de remporter une Coupe du Monde contrairement à son rival de toujours: Cristiano Ronaldo. Le madrilène s’en sort bien en ce début de Coupe du Monde. Hormis les quatre buts marqués, il s’avère être un grand soutien pour ses coéquipiers. Il fait son bonhomme de chemin vers les 8e de finale.

Avec l'élimination en quarts de finale de la Ligue des Champions et le fiasco au Mondial, Lionel Messi ne sera pas le meilleur joueur du monde cette année. CR7 semble plus proche de décrocher un 6e ballon d'or.

Une question traverse les esprits après ces insuccès à répétition, est-ce le début de la fin d’une des trois superstars du football mondial?

Par Kamal Mountassir
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Mondial 2018: quelles leçons pour l’Afrique?

Foot bleus
Foot bleus

La mise en garde de Deschamps à Mbappé

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Mais où es-tu passé, Hervé Renard?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

La CAF fait le bilan de l’Afrique au Mondial

Joueurs africains: le niet de Lekjaâ

L’AG de la FRMF menacée de report

Les "petits défauts" de Kylian Mbappé

Le Raja retrouve ses sensations africaines

Macron confisque le sacre des Bleus

Le WAC déjà qualifié pour 2019?

El Haddad tiraillé entre Turquie et Golfe

Un trou béant dans le gazon

Azaro exige un gros salaire à Al Ahly